Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : "Nuit Debout"

Nuit Debout : le mouvement continue à Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Le mouvement "Nuit Debout" se développe dans toute la France... et dans la Loire aussi. À Saint-Étienne, depuis le 5 avril, des assemblées générales ont régulièrement lieu. Et le mouvement commence à s'organiser. Ce mardi soir, ils étaient une petite centaine sur la place Jean-Jaurès.

Place Jean Jaurès le 19 avril, la Nuit Debout continue
Place Jean Jaurès le 19 avril, la Nuit Debout continue © Radio France - Mahauld Becker-Granier

On ne présente plus le mouvement Nuit Debout. Après avoir éclos à Paris, à la suite de la mobilisation contre la loi travail, le 31 mars dernier, le mouvement prend peu à peu les places de province. Et pour cause, le mouvement Nuit Debout est avant tout, une initiative de proximité. À Saint-Étienne, une petite centaine de personnes étaient présentes mardi soir sur la place Jean-Jaurès.

Le débat comme maître-mot. Sur la place Jean-Jaurès, vers 19h30, un cercle se forme. Et l'un des "organisateurs" s'exprime pour immédiatement redonner la parole. L'idée : que chacun puisse s'exprimer, sur le sujet qu'il souhaite et partager des opinions. Ces réunions sont de plus en plus régulières sur la place, depuis le 5 avril, date du premier rendez-vous. Certaines personnes sont même optimistes pour la suite "ce soir, il y a plus de monde qu'avant".

Reportage Nuit Debout à Saint-Étienne

Chacun prend la parole tour à tour. Certains reviennent sur la loi travail, d'autres abordent la question des mal-logés, et globalement tous aspirent à une même chose : aborder entre citoyens les questions qui les concernent et sur lesquelles ils considèrent que les bonnes réponses n'ont pas encore été trouvées. Difficile pour l'instant de définir une ligne directrice commune, un slogan, ou même des personnes pour les représenter, les participants au mouvement Nuit Debout refusent d'être affiliés à une idée, à une personne, ils se veulent uniquement "un mouvement". Frédéric Lordon avait dit à Paris "il se passe quelque chose", une phrase qu'aiment reprendre certains pour expliquer leur présence ici.

Pourquoi se rassemblent-ils ? On leur a posé la question

Dans chaque groupe de discussion, différentes thématiques sont abordées. Un groupe a essentiellement pour objectif d'anticiper les prochaines rencontres ainsi que les prochaines actions. Il est aussi question de savoir comment donner envie à plus de monde de venir débattre ici sur cette place. D'ailleurs, certains passants jettent un oeil curieux, regardent la scène quelques minutes, avant de reprendre leur chemin.

Le mouvement s'organise donc petit à petit. Une vraie solidarité entre les villes se nouent. Place Jean-Jaurès, les organisateurs du rassemblement ont pu faire un compte-rendu - en direct sur la radio de Nuit Debout - de ce qui se passait sous leurs yeux à leurs homologues de la place de la République à Paris. À Roanne, il y avait également hier soir un rassemblement.

Les affiches de la Nuit Debout
Les affiches de la Nuit Debout © Radio France - Mahauld Becker-Granier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess