Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus : objectif 10.000 masques en Chartreuse

-
Par , France Bleu Isère

Près d'une centaine de bénévoles découpent et cousent des masques en Chartreuse, en Isère, avec pour objectif de réaliser 10.000 pièces en quinze jours. Travail en cours...

Masques de protection - Illustration
Masques de protection - Illustration © Radio France - FRANCOIS CORTADE

Parmi les initiatives lancées pour fabriquer des masque de protection simples à destination des malades du coronavirus et des personnes les plus exposées (professions de santé, para-médicales, commerçants...) il y a celle qui fédère des communes et désormais près d'une centaine de bénévoles du massif de Chartreuse. Parmi ces bénévoles il y a l'ancien PDG et fondateur de la société Raidlight -et ingénieur textile- Benoît Laval, qui s'est fait ce mercredi le porte-parole de l'opération sur France Bleu.

Benoit Laval nous explique l'opération fabrication de masques en Chartreuse

Une entreprise et des couturières à domicile

"Tout le monde avait commencé un petit peu dans son coin et on a eu l'idée de structurer un peu tout ça"explique t-il. "On commence par approvisionner du tissu d'Ardèche, on le découpe de façon industrielle dans une petite entreprise qui s'appelle "Ultime sport" à Saint-Pierre-de-Chartreuse et tous les jours on découpe entre 600 et 800 kits que l'on fait coudre par des couturières à domicile". 

En une semaine cette équipe a réalisé un peu plus de 3500 masques en tissus. "Nous allons plus vite maintenant parce que nous sommes un peu plus organisés, dit Benoît Laval, et l'objectif reste de 10.000 masques en 15 jours". Des masques qui sont ensuite livrés à des pharmacies de Chartreuse et à l'hôpital de Saint-Laurent-du-Pont "qui savent mieux que nous qui en a besoin".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu