Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Objectif dans le canton Chartreuse-Guiers : un masque en tissu par habitant pour le déconfinement

-
Par , France Bleu Isère

L’opération, partie en mars de Saint-Pierre-de-Chartreuse a rapidement essaimé. Ce collectif de collectivités, d’entrepreneurs et de couturières bénévoles espère produire 90.000 masques en tissu pour la population du canton d’ici le mois de mai. Un appel est lancé aux couturières et couturiers.

Benoît Laval avec le masque produit à Saint-Pierre-de-Chartreuse
Benoît Laval avec le masque produit à Saint-Pierre-de-Chartreuse - Benoit Laval

« Les petits ruisseaux font les grands fleuves »… L’adage pourrait s’appliquer aux deux guiers qui traversent le massif de la Chartreuse. L’initiative est partie de Saint-Pierre-de-Chartreuse le mois dernier de la collaboration d’un ingénieur textile, d’une entreprise locale et d’une poignée de couturières - elles sont aujourd’hui 60. « Tout cela s’est fait de façon spontanée et de manière un peu artisanale » explique Benoît Laval, l’ingénieur, ancien dirigeant-fondateur de Raidlight. Au départ,  la petite équipe se base sur le patron diffusé par le CHU de Grenoble avant de se tourner vers un modèle estampillée « norme AFNOR » (pour Association française de normalisation). Résultat : le temps de couture est passé de 15 à 2 minutes, faisant exploser la productivité…

"Une initiative bénévole et populaire" 

Le tissu et les élastiques sont payés la collectivité, en l’occurence la Communauté de communes Cœur de Chartreuse, et c’est l’entreprise Ultime Sport qui assure la découpe. Les kits prêts à coudre sont ensuite distribués aux couturières : environ 6.000 ont été livrés, une prouesse en seulement trois semaines ! « C’est une initiative bénévole et populaire avec les élus pour coordonner et financer, résume Benoît Laval ; chacun vient apporter ce qu’il sait faire. C’est un message d’espoir : chacun peut participer et agir, sans dépendre de l’Etat. » 

90.000 masques courant mai

Le projet prend maintenant une autre dimension avec l’agrandissement de la zone de production à tout le canton qui regroupe la communauté Cœur de Chartreuse, mais aussi les Vals du Dauphiné et une partie de la Valdaine - soit une soixantaine de communes. « Aujourd’hui on a bien entendu nos dirigeants qui nous disent qu’on va devoir porter des masques y compris au moment du déconfinement, constate Denis Séjourné, président de la communauté de communes Cœur de Chartreuse. Or il est très difficile de s’en procurer parce que l’économie est à l’arrêt. On a pensé que notre devoir  en tant qu’élus était de trouver des solutions. » 

Objectif : en produire 90 000 d'ici le début du confinement
Objectif : en produire 90 000 d'ici le début du confinement - Benoit Laval

Recherche couturières 

Avec l’appuis du département et de la conseillère Céline Burlet, l’objectif est donc désormais de produire d’ici le mois prochain 90.000 masques afin de les distribuer, gratuitement, aux habitants du canton Chartreuse-Guiers. Pour cela, le collectif cherche des bonnes volontés dans le reste du canton ( c'est-à-dire dans les Vals du Dauphiné et une partie de la Valdaine). Les couturières et couturiers volontaires sont invités à se rapprocher de la mairie de leur commune. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess