Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Occitanie : des foyers se sont-ils retrouvés privés d'électricité et de gaz durant la trêve hivernale ?

-
Par , France Bleu Occitanie

Les fournisseurs d'électricité et de gaz coupent-ils leurs clients même pendant la trêve hivernale ? Le médiateur de l’énergie aurait reçu une vingtaine de réclamations. L'Occitanie ne serait pas épargnée.

Selon le delegué CGT à Enedis Midi-Pyrénées, cette pratique illégale n'est pas nouvelle
Selon le delegué CGT à Enedis Midi-Pyrénées, cette pratique illégale n'est pas nouvelle © Maxppp - Sebastien JARRY/MAXPPP

Occitanie, France

Les fournisseurs de gaz et d'électricité coupent-ils leurs clients même pendant la trêve hivernale? C'est normalement illégal mais le médiateur de l'énergie s'en inquiète. Selon Le Parisien, il aurait reçu une vingtaine de réclamations. Il s'agit de clients qui auraient eu trop d'impayés et qui se seraient retrouvés dans le noir et sans chauffage durant l'hiver.  

Un phénomène qui reste rare

L’Occitanie ne serait pas épargnée, même si du côté des associations d'aide aux plus démunis on  note que cette pratique reste rare. Depuis le début de la trêve hivernale le 1er novembre, le Secours Populaire à Toulouse s'est occupé de deux personnes dans cette situation. Elles s'étaient retrouvées sans électricité. Une solution a depuis été trouvée. 

Mais le phénomène n'est pas nouveau selon Eric Séguret, il est delegué CGT à Enedis Midi-Pyrénées. Selon lui, les fournisseurs d'énergie ne donnent pas comme prétexte les trop nombreux impayés pour justifier la coupure. Ils profitent d'un changement de contrat pour demander au gestionnaire de réseau d'effectuer l'opération. "C'est dénoncé depuis des années par le syndicat, explique Eric Séguret. Des agents à Enedis refusent même de pratiquer ces coupures. Mais la direction envoie les nouveaux arrivés."

Du côté de la direction, on conteste ces accusations. Selon le gestionnaire de réseau lorsqu'une coupure est demandée, ses agents essaient toujours de rentrer en contact avec l'occupant des lieux. Et s'ils s’aperçoivent durant la trêve hivernale qu'une personne vit toujours dans le logement concerné il n'y a pas de coupure mais une baisse de la tension électrique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu