Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les PACS presque aussi nombreux que les mariages en Occitanie

-
Par , France Bleu Occitanie

Selon une étude publiée par l'Insee ce mardi 30 juin, les unions par PACS (Pacte civil de solidarité) progresse depuis vingt ans en Occitanie alors que les mariages ont au contraire de moins en moins succès. Ces dernières années, le nombre de pacsés rattrape presque le nombre de mariés.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Jean-François FREY

Les PACS sont presque aussi nombreux que les mariages en Occitanie : c'est ce que révèle une étude de l'Insee, publiée ce mardi 30 juin. Le nombre de couples pacsés ne cesse de progresser depuis la création du Pacte civil de solidarité (PACS) en 1999. Au contraire, le mariage a de moins en moins de succès dans la région. Cela signifie-t-il qu'en Occitanie, le mariage est boudé au profit du PACS ? Décryptage.

Les chiffres publiés par l'Insee sur ces dernières années laissent penser que la bague au doigt n'a pas autant de succès que le simple contrat, en France comme en Occitanie. D'un côté, le nombre de mariages n'arrête pas de baisser, avec 3.000 unions en moins en une vingtaine d'années. De l'autre, le PACS explose depuis 1999 : environ 2.000 contrats ont été signés entre conjoints la première année, et en 2016 on en compte près de 17.000, soit huit fois plus en moins de 20 ans.

Le PACS rattrape donc presque le mariage en termes d'unions contractées : une évolution qui colle avec la tendance nationale, même si elle est particulièrement sensible dans la région, notamment en Haute-Garonne, département d'Occitanie où le PACS a le plus de succès.

Un déclin du mariage ?

Même si ces chiffres montrent une évolution à la baisse pour les couples mariés et au contraire à la hausse pour le PACS, ça ne signifie pas pour autant que le mariage vit ses derniers jours. 

La tendance montre plutôt que le PACS est une union de plus en plus privilégiée par les jeunes couples (les conjoints concluant un PACS sont en moyenne plus jeunes que ceux qui se marient) comme étape avant de s'engager par le mariage. Selon l'Insee, près de la moitié des ruptures de Pacs est actée par les conjoints pour pouvoir se marier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu