Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Brest : ce que change le pass sanitaire à Océanopolis

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les visiteurs d'Océanopolis à Brest (Finistère) doivent se plier à un contrôle du pass sanitaire depuis ce mercredi 21 juillet. Des vérifications rapides qui ne ralentissaient pas l'accès au site. En contrepartie, il est désormais possible de tomber le masque dans l'enceinte du parc marin.

Tous les visiteurs doivent présenter leurs justificatifs sous ce barnum avant d'accéder à l'entrée.
Tous les visiteurs doivent présenter leurs justificatifs sous ce barnum avant d'accéder à l'entrée. © Radio France - Nicolas Olivier

C'est sous un grand barnum que les visiteurs d'Océanopolis sont accueillis depuis ce mercredi matin. Ils doivent y présenter leur QR code valide ainsi qu'une pièce d'identité. L'entrée en vigueur du pass sanitaire semblait plutôt bien accueillie, hormis "quelques cas de gens pas très contents" sourit Diana, chargée d'accueil. Comme cette "dame qui a dû laisser passer ses enfants avant d'aller faire un test".

Aucun test antigénique n'est proposé sur le site. Mais Jérémy, un vacancier venu de Haute-Marne avec femme et enfants, avait tout prévu : "on a fait notre test lundi pour être sûr qu'il soit valable aujourd'hui puisqu'on avait déjà acheté nos places."

30 secondes par personne

Les vérifications, qui ne prennent qu'une trentaine de secondes par personne, ne perturbaient aucunement l'accès au parc mercredi matin. "C'est très rapide, ça va très très vite" constate un père de famille, qui se dit "rassuré" par la mise en place du pass sanitaire.

"Le flux est tout à fait gérable par les équipes, confirme la directrice d'Océanopolis Nathalie Péron-Lecorps. Qui reconnaît queles visiteurs sont moins nombreux. Ça ne crée pas d'attente supplémentaire pour le moment, maintenant c'est certainement aussi lié au fait qu'on n'a pas l'affluence qu'on aurait pu avoir sans pass sanitaire." Les réfractaires ont sans doute anticipé leur visite, car malgré le beau temps, le premier site payant de Bretagne a fait le plein ces derniers jours -en particulier mardi, faisant craindre une baisse de fréquentation.

On s'attend à avoir moins de monde, c'est très compliquer à évaluer, mais effectivement on s'attend à ce que ça freine la fréquentation

Le masque n'est plus obligatoire, sauf pour les ados non vaccinés

Grâce au pass sanitaire, toutes les personnes dont le QR code est valide peuvent désormais circuler sans masque dans l'enceinte d'Océanopolis. A part les 11-17 ans qui ne sont pas vaccinés ni testés. Une règle prévue par le décret ministériel, mais qui est difficilement lisible, estime Nathalie Péron-Lecorps : "la mise en oeuvre des mesures n'est pas forcément intuitive donc on essaye d'expliquer les choses le plus simplement possible mais il y a beaucoup d'incompréhension parfois chez les visiteurs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess