Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Octobre rose : à Brive, une jeune femme raconte son cancer avec humour sur internet

lundi 1 octobre 2018 à 10:28 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Vanille Foussard a su au début de l'été qu'elle était atteinte d'un cancer du sein, à seulement 27 ans. La jeune briviste a décidé d'utiliser l'humour pour dédramatiser, sur un blog, où elle raconte son quotidien. Elle était l'invitée de France Bleu Limousin en ce lundi 1er octobre.

Vanille Foussard supporte mal la perruque, mais poste facilement des photos d'elle tête nue ou avec un foulard.
Vanille Foussard supporte mal la perruque, mais poste facilement des photos d'elle tête nue ou avec un foulard. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Brive-la-Gaillarde, France

"_Cela s'est fait naturellemen_t", dit-elle, "c'est mon exutoire, et un moyen de sensibiliser, d'échanger, que la vie ne s'arrête pas". Vanille Foussard, jeune briviste atteinte d'un cancer du sein, raconte sa maladie au jour le jour sur internet. Alors que le mois octobre rose démarre, elle racontait pourquoi, à 8h15 sur France Bleu Limousin, en répondant à Delphine-Marion Boulle.   

"Dans les magasins, avec les copines, c'est moi qui essaie les bonnets parce que ça va mieux à une chauve !

Elle a eu le diagnostic au début de l'été : cancer du sein. A 27 ans. Et sa première réaction a été de raconter ce qui lui arrivait sur un blog. "Cela m'aide à franchir ce tunnel", explique Vanille Foussard. Son récit est émaillé de traits d'humour et d'autodérision, "ma manière de dédramatiser". Elle relate par exemple ses séances de shopping entre copines : "c'est moi qui essaie les bonnets, les chapeaux, parce que ça va mieux à une chauve ! Il vaut mieux en rire !". 

"Il ne faut pas avoir peur d'un résultat !

Ce blog, intitulé "Kfighteuse", est aussi un moyen d'échanger avec d'autres femmes touchées par le cancer du sein. Même si Vanille n'a pas besoin d'aller chercher très loin pour cela, puisque sa mère vit la même chose qu'elle, et pour la seconde fois. "Elle a déjà affronté ça il y a 5 ans, et ça me permet de ne pas aller trop vers l'inconnu toute seule", raconte la jeune femme, qui reconnaît que ce qu'elle raconte sur internet bouleverse souvent sa maman.   

Vanille Foussard souhaite surtout lever le tabou et inciter les femmes à se faire dépister. "Octobre rose, c'est bien, mais on ne se mobilise pas que sur un mois", résume-t-elle, "il ne faut vraiment pas avoir peur d'un résultat. Plus c'est pris tôt, plus on a de chance, donc allez-y, consultez !", lance la jeune femme.