Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

OM : coup de force de supporters, "des groupuscules de voyous" pour McCourt

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Le propriétaire de l'Olympique de Marseille est monté au créneau, ce dimanche matin, pour condamner l'intrusion de centaines de personnes à la Commanderie, échaudés notamment par les mauvais résultats du club.

Frank McCourt a renouvelé sa confiance à Jacques Henri-Eyraud (image d'illustration).
Frank McCourt a renouvelé sa confiance à Jacques Henri-Eyraud (image d'illustration). © Maxppp - © Nicolas Vallauri

Sa parole est aussi rare que la situation de l'Olympique de Marseille est aujourd'hui inédite. Frank McCourt a pris la plume, ce dimanche matin, pour condamner le coup de force de centaines de supporters. Selon la police, ce samedi, en début d'après-midi, ils étaient environ 300 à avoir forcé l'entrée de la Commanderie pour protester contre la direction et les mauvais résultats sportifs du club.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Il est impossible à mes yeux de reconnaître" le statut de supporter "à ces groupuscules de voyous", écrit le propriétaire de l'OM. Ce dernier compare même cet incident à l'intrusion de centaines de partisans pro-Trump, mi-janvier, au Capitole, à Washington. Des événements qui, dit-il, "suivent une logique comparable : quelques sources alimentent un brasier fait d'opinions, d'invectives et de menaces qui sont amplifiées par les réseaux sociaux créant les conditions qui mènent au chaos et à la violence."

Ce samedi, plusieurs banderoles ont été affichées dans tout Marseille. Des banderoles pour demander le départ du président de l'OM, Jacques Henri-Eyraud. "JHE, casse-toi", pouvait-on notamment lire. Une opération suivie par les incidents à la Commanderie. Le montant des dégâts se chiffreraient à plusieurs milliers d'euros selon la direction olympienne.

Durant les échauffourée, sept policiers ont été blessés. Ce dimanche matin, 18 personnes se trouvaient encore en garde à vue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess