Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

OM-PSG : le match avant le clasico

-
Par France Bleu Provence

Le moment fort du football, le match phare de la 9e journée du championnat de France, c'est l'affiche de dimanche soir OM-PSG. Quelques rappels pour comparer les équipes et les clubs avant le mythique rendez vous du vélodrome.

La saison passée, Ibrahimovic et le PSG avaient fait match nul (2-2) contre l'OM au Vélodrome
La saison passée, Ibrahimovic et le PSG avaient fait match nul (2-2) contre l'OM au Vélodrome © Maxppp

Il faut remonter à saison 1971-1972 pour voir s'afficher le premier clasico. C'était le 12 décembre 1971 : l'OM l'emporte 4 buts à 2 au stade vélodrome. Depuis, la rivalité Marseille-Paris persiste : vive, parfois surjouée, souvent passionnante, jamais tiède.

Les statistiques

C'est l'OM qui l'emporte, sur les confrontations de première division puis de ligue 1. Sur 68 matchs joués en championnat : 31 victoires des olympiens contre 20 succès parisiens et 17 matchs nuls. Toutes compétitions confondues, l'avantage moins net reste en faveur de l'OM : 33 victoires contre 31 parisiennes.

La dernière confrontation au vélodrome

La saison dernière, il y a presque un an jour pour jour, le 7 octobre, le match avait tenu toutes ses promesses. Les deux équipes s'étaient séparées sur un score de 2 à 2 : un doublé marseillais de Gignac et deux buts parisiens d'Ibrahimovic.

Le budget

Là, pour cette saison, il n'y pas photo : le PSG vit financièrement dans un autre monde : le club parisien présente un budget de 430 millions d'euros, contre 125 pour l'Olympique de Marseille.

Le match de l'infirmerie et du piquet

Côté marseillais, la titularisation d'André-Pierre Gignac n'est pas acquise. L'attaquant a repris l'entraînement collectif en début de semaine, mais il ne semble pas totalement rétabli. Il souffre du tendon du gros orteil du pied droit.

Une incertitude persiste aussi pour le défenseur latéral gauche Jérémy Morel qui se remet d'une entorse du genou.

Coté parisien, un joueur est au piquet : Jérémy Ménez, vexé de rester collé sur le banc de touche, il est parti avant la fin du match contre le Benfica Lisbonne mercredi. Sanctionné par son club : il n'est pas du voyage à Marseille.

Le milieu argentin Javier Pastore, pourrait en revanche réintégrer le groupe en cas d'amélioration de son état physique mais Laurent Blanc, entraîneur du Paris SG, a indiqué samedi qu'il avait des "doutes" sur l'état de forme du joueur.

 

Votre clasico : à vivre sur France Bleu Provence dimanche 6 octobre, à 21H00 avec les commentaires de Tony Selliez et dans la foulée, le débat et vos réactions lors de l'émission " la troisième mi-temps.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess