Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bouteflika hospitalisé à Grenoble : l'opposant Rachid Nekkaz accuse la France de "colonialisme médical"

-
Par , France Bleu Isère
Grenoble, France

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a passé une semaine dans une clinique grenobloise où exerce son cardiologue. Aucune information n'a été communiquée sur la nature des soins qui lui ont été prodigués. L’opposant Rachid Nekkaz exige la publication d'un bulletin de santé.

L'opposant algérien Rachid Nekkaz
L'opposant algérien Rachid Nekkaz © Maxppp -

Le président algérien a quitté Grenoble, en Isère, mardi en début d’après-midi après avoir été hospitalisé une semaine à la clinique d’Alembert. Sans communiqué officiel de la présidence, les rumeurs bruissent. "Après le colonialisme politique le colonialisme économique voici le colonialisme médial, la France connait l'état de santé de notre président, alors que nous, Algériens, ignorons tout" s'indigne sur France Bleu Isère l'opposant Rachid Nekkaz.

Homme politique et homme d'affaire parfois contesté (notamment parce qu’il paye les amendes des femmes verbalisées pour le port du niqab), Rachid Nekkaz réfute l’argument selon lequel le secret médical impose aux médecins français de ne pas communiquer. Il estime au contraire que "la France se rend coupable d'une complicité perverse du régime algérien par intérêts financiers", notamment l'exploitation du gaz. L'opposant rappelle que, depuis quatre ans, Abdelaziz Bouteflika ne s'est pas exprimé publiquement, que lors de la précédente élection présidentielle en 2014, il n'a pas fait campagne, qu'on ne sait pas qui dirige l'Algérie. "Par cette attitude complaisante, estime Rachid Nekkaz, la France se rend complice des "40 voleurs" qui ont investi des millions de dollars dans l'achat d'appartements de luxe à Paris et qui ont pris le pouvoir en Algérie".

Rachid Nekkaz appelle à une manifestation vendredi après midi devant les locaux de la clinique d'Alembert pour réclamer la publication d'une bulletin de santé du président algérien.

Rachid Nekkaz appelle à manifester devant la clinique grenobloise ou a été hospitalisé le président Boutéflika

→ Lire aussi :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess