Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Opération de contrôle des terrasses à Châtelet : pas facile de respecter le couvre-feu à 21 heures

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Tous les jours, la police patrouille à Paris pour faire respecter le couvre-feu à 21 heures. Mais avec le retour des beaux jours, difficile de faire quitter les terrasses aux clients qui profitent des derniers rayons de soleil.

L'opération de contrôle a démarré à 21 heures pile à Châtelet.
L'opération de contrôle a démarré à 21 heures pile à Châtelet. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Avec le retour des beaux jours,  les terrasses parisiennes étaient pleines à craquer ce vendredi soir. Comme tous les jours, la police a procédé à des contrôles pour veiller à ce que le couvre-feu à 21 heures soit bien respecté. À Châtelet, les clients ont tenu à profiter des derniers rayons de soleil jusqu'au bout. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Petite marge de tolérance" 

À 21 heures pile, la patrouille s'élance rue des Lombards et s'arrête aux terrasses. Soufiane et Claire finissent leur verre cul sec. "C'est très difficile de rentrer chez soi, mais on n'a pas le choix !" À 21h05, ils échappent de justesse à la verbalisation. "Il y a une petite marge de tolérance" , explique le commissaire Alain Chastrusse, "On comprend qu'il y ait un peu de temps entre le moment de quitter la terrasse et de payer. Mais cette marge est minime." 

Bilan : une amende pour un restaurateur 

Et seulement quelques minutes plus tard, un restaurateur rue Saint-Denis reçoit la première amende de la soirée. À 21h15, plusieurs clients sont encore attablés en terrasse. "On arrête de servir à 20h15, mais il fait beau et les clients ne veulent pas rentrer chez eux", indique Sabba, serveuse. Une amende et une mise en demeure en guise d'avertissement. Le gérant risque la fermeture s'il dépasse à nouveau le couvre-feu.  

À 21h30, l'opération de contrôle se termine. Les terrasses du quartier sont toutes fermées, mais il reste quand même un peu de monde dans les rues. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess