Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A l'heure des grands départs en vacances, opération "alternative à la sanction" sur l'A31 à Serrigny

-
Par , France Bleu Bourgogne

Contrôles routiers mais aussi ateliers de prévention sur les routes à l'occasion des grands départs en vacances. Une opération "alternative à la sanction" a été menée sur l'aire de Serrigny sur l'A31 entre Nuits-Saint-Georges et Beaune.

Journée de contrôles routiers sur l'aire de Serrigny sur l'A31 , à la veille des grands départs en vacances.
Journée de contrôles routiers sur l'aire de Serrigny sur l'A31 , à la veille des grands départs en vacances. © Radio France - Stéphanie Perenon

Serrigny, Ladoix-Serrigny, France

L'heure des grands départs en vacances a sonné. Et avec les grands départs sur les routes, la crainte des accidents. Cet été les autorités vont multiplier les opérations de contrôles et de prévention sur tout l'hexagone et en Bourgogne-Franche-Comté. Une opération "alternative à la sanction" a été menée ce vendredi 5 juillet de 10 à 17h sur l'Aire de Serrigny sur l'A31 entre Nuits-Saint-Georges et Beaune. 

Reportage sur l'aire de serrigny sur l'A31, auprès d'un jeune conducteur arrêté pour usage du téléphone au volant.

Un dispositif placé sous l'autorité du Procureur de la République

Cela permet aux automobilistes arrêtés pour des infractions mineures type téléphone au volant, défaut du port de la ceinture ou pour excès de vitesse inférieur à 30 km/heure, de suivre des ateliers de prévention à la sécurité routière plutôt que de payer une amende avec un retrait de points. "Ce qui est important c'est d'allier l'aspect répression avec la prévention et la pédagogie surtout à l'heure des premiers départs en vacances, pour une prise de conscience" explique Jean-Baptiste Peyrat, le sous-préfet de Beaune.

Jean-Baptiste Peyrat est sous préfet de Beaune

3000 morts sur les routes chaque année en France

Chaque année en France 3000 personnes meurent sur les routes et "le bilan est alarmant en Côte-d'Or depuis le début de l'année avec 17 tués sur nos routes", déplore le sous préfet de Beaune. "L'idée avec ces ateliers c'est bien de faire réfléchir les conducteurs en infraction, car ils mettent les autres en danger. "

Pour le capitaine Frédéric Lest qui commande l'escadron départemental de la sécurité routière de la Côte-d'Or, "l'attitude globale des conducteurs c'est d'accepter ces ateliers mais c'est vrai qu'il y encore le déni de la faute." Les gendarmes qui seront présents tout au long de cet été sur les routes de la Côte-d'Or avec des effectifs renforcés explique le capitaine Lest.

Le capitaine Frédéric Lest commande l'escadron départemental de la sécurité routière de la Côte-d'Or

Le stand de l'association Prévention routière en Bourgogne-France-Comté ce vendredi sur l'aire de Serrigny sur l'A31 en Côte-d'Or. - Radio France
Le stand de l'association Prévention routière en Bourgogne-France-Comté ce vendredi sur l'aire de Serrigny sur l'A31 en Côte-d'Or. © Radio France - Stéphanie Perenon

Un constat partagé par Yves Lemaire le président de l'association Prévention routière en Bourgogne Franche Comté. "L'action de la prévention est durable dans le temps, davantage que les sanctions".

Yves Lemaire le président de l'association Prévention routière en Bourgogne Franche Comté.

Au final sur cette journée de vendredi, 45 conducteurs en infraction ont été arrêtés. Plus de la moitié ont  souhaité bénéficier de l'alternative dont neuf pour usage du téléphone, quatre pour utilisation du kit oreillette, neuf pour défaut de ceinture, deux pour la vitesse et un pour circulation sur la voie de gauche. 

Pour les autres, dix  ont été verbalisés pour des infractions n'entrant pas dans le cadre de l'alternative et pour les dix restants derniers, ce sont des automobilistes non francophones qui ont reçu un avertissement des gendarmes. A noter qu'un conducteur a été verbalisé pour un excès de vitesse à 180 km/h au lieu de 130. Son permis lui a été retiré sur le champ.