Société

Opération Hannibal sur le Rhône

Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère jeudi 10 avril 2014 à 13:14

Le pont flottant motorisé peut transporter jusqu'à 5 véhicules.

Les légionnaires du premier régiment étranger de génie de Laudun testent cette semaine plusieurs moyens de l'armée de terre pour franchir des fleuves ou des gouffres. Quelque 700 hommes et 200 véhicules sont mobilisés.

Tous les moyens de franchissement sont testés. Pour cela les légionnaires se mettent en situation de combat mais sans l’ennemi. Ici deux pays s’affrontent, le "pourpre" a des ambitions expansionnistes vers le pays "jaune", assez faible mais au sous-sol très riche. Les forces de l’alliance de deux démocraties "Azur" et "Vert" vont intervenir notamment pour exfiltrer un bataillon de l’ONU à Orange jusque de l’autre côté du Rhône en pays Azur.  

Pour cette opération de grande ampleur les légionnaires utilisent plusieurs engins. Certains ont été prêtés par d’autres régiments pour l’occasion : c’est le cas notamment du pont flottant motorisé, appelé aussi une portière. Il peut transporter jusqu’à cinq véhicules de l’avant blindé et se déplace à l’aide de propulseurs.

Le matériel testé est souvent utilisé lors de gros conflits, comme la guerre au Mali, pour franchir le fleuve Niger par exemple, mais aussi au moment des inondations. C’était le cas en 2002 et 2003 dans le Gard.

L'armée de terre dispose aussi d'engins de franchissement de l'avant (EFA). Il s'agit d'un immense véhicule doté de bouées. En 10 minutes, il peut être opérationnel dans l’eau et servir de bac ou de pont.

L'EFA est opérationnel en 10 minutes
L’exercice qui mobilise des centaines d'hommes est contrôlé au sein du poste de commandement. Il est situé dans un endroit bien caché à quelques kilomètres de la base militaire de Laudun où les militaires sont en contact en permanence avec les légionnaires sur le terrain.

L’opération Hannibal se déroule jusqu’à vendredi. Elle a été baptisée en référence à la traversée du Rhône par Hannibal en 218 avant Jésus-Christ.

FOCUS EXERCICE MILITAIRE

Partager sur :