Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Opération inspection sur le marché du Crotoy

vendredi 28 juillet 2017 à 17:04 Par Anthony Michel, France Bleu Picardie

L'été, les inspections sanitaires se poursuivent dans la Somme. Sauf qu'ils visent en particulier les établissements liés au tourisme, ce vendredi matin, deux inspecteurs étaient sur le marché de Crotoy.

Les deux inspecteurs vérifient dates de péremption, affichages, pour protéger touristes et habitants d'éventuels risques sanitaires.
Les deux inspecteurs vérifient dates de péremption, affichages, pour protéger touristes et habitants d'éventuels risques sanitaires. © Radio France - Anthony Michel

Le Crotoy, France

"Bonjour monsieur, c'est la direction départementale de la protection de la population". Les deux agents montrent leur badge et commencent à inspecter le stand de ce vendeur d’œufs et de fromage. "On vérifie d'abord si les dates de péremption sont respectés, puis la température à laquelle les produits sont préservés". Le commerçant coopère et présente ses produits. Pendant ce temps, les badauds passent, en observant ce qu'il se passe.

Quelques questions, quelques commentaires, puis le bilan final, "il vous faudra faire attention à la température de certains de vos fromages, et de penser à afficher la provenance de vos produits". Le commerçant s'en tire sans amende cette fois, mais avec des recommandations.

Protéger les touristes

Cet été, ils sont 8 inspecteurs à arpenter la côte et l'intérieur du département, pour constater d'éventuelles fraudes. "L''été, on cible les établissements liés au tourisme, que ce soit les marchés comme celui-ci ou tout ce qui est activité d'été, comme l'accrobranche, etc", précise Luc Challemel Du Rozier, directeur départemental de la protection des populations. "On veut sécuriser l'offre qui est faite aux touristes".

130 PV en 2017

Depuis le début de l'été, sur les 250 contrôles réalisés, 12 procédures pénales et 10 procédures administratives ont été lancées. Les sanctions sont variables, et proportionnelles à l'importance de l'infraction. "Parfois ça peut aller jusqu'à la fermeture administrative", explique Luc Challemel Du Rozier, directeur départemental de la protection des populations. Depuis le début de l'année, 130 procès verbaux ont été dressés, avec une amende moyenne de 2000 euros.