Société

Nombreux hommages après le décès Marcel Darthout, un des derniers rescapés du massacre d'Oradour-sur-Glane

Par Henrique Vieira Campos, France Bleu Limousin et France Bleu mardi 4 octobre 2016 à 17:48

Marcel Darthout, lors de la visite à Oradour du Président Allemand en 2013
Marcel Darthout, lors de la visite à Oradour du Président Allemand en 2013 © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Marcel Darthout, l'un des derniers survivants du massacre d'Oradour-sur-Glane est décédé ce mardi à l'âge de 91 ans. A l'annonce de cette disparition, les réactionssont déjà nombreuses.

Parmi ceux qui ont exprimé leur tristesse d’apprendre le décès de Marcel Darthout, le désormais dernier rescapé du massacre d'Oradour-sur-Glane Robert Hébras. Actuellement en vacances au Canada il s'est ému de cette disparition "C'est bien triste. On a passé des moments ensemble difficiles. J'ai beaucoup de peine. Je perds un camarade, je perds un ami, je perds.... tout."

"Une perte immense"

Pour Claude Milord, le président de l'association des familles de martyrs qui a justement succédé à ce poste à Marcel Darthout, sa disparition est une perte immense, "je garde le souvenir de quelqu’un qui a porté le message d’Oradour avec beaucoup de réserve et beaucoup de dignité. Il ne s’épanchait pas trop sur son cas personnel, par contre il était toujours très rigoureux par rapport aux souvenirs, à la mémoire. En tant que président de l’Association des famille de martyrs, il a contribué à l’édification du Centre de la Mémoire, qui est très important pour pérenniser le souvenir d’Oradour. »

"Il a toujours beaucoup œuvré pour l’amitié entre les peuples et pour la réconciliation"

Philippe Lacroix, maire d'Oradour-sur-Glane a lui aussi réagi ce mardi ; "c’est bien sûr de la tristesse et beaucoup de respect pour ce grand monsieur, avec une très forte personnalité mais très attachant… Il a beaucoup contribué au travail de mémoire quand il était président de l’association nationale des familles de martyrs, et malgré le drame il a toujours beaucoup œuvré pour l’amitié entre les peuples et pour la réconciliation entre la France et l’Allemagne, je me rappelle d’ailleurs de ce qu’il a dit lors de la visite du président allemand et du président Hollande, il a dit « enfin »"

"C'’est une figure importante d’Oradour qui disparaît aujourd’hui"

Pour Raymond Frugier, l'ancien maire d'Oradour-sur-Glane, "c’est quelqu’un d’extrêmement intelligent que j’appréciais énormément. J’ai travaillé de longues années avec lui notamment au moment du rapprochement avec l’Alsace et il a eu, en 1998 lorsque j’avais invité le maire de Strasbourg, cette hauteur de vue ; il m’avait dit : "il faut absolument le faire venir". C’est une figure importante d’Oradour qui disparait aujourd’hui"

Les obsèques de Marcel Darthout devraient avoir lieu ce vendredi à Javerdat.

Partager sur :