Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans débloque 30.000 euros pour venir en aide aux étudiants touchés par la crise du Covid-19

-
Par , France Bleu Orléans

Le conseil municipal d'Orléans a décidé ce jeudi soir de débloquer 30.000 euros pour soutenir les étudiants frappés par la crise due au Covid-19, dont 20.000 euros d'aides directes versées aux étudiants, sous conditions de ressources.

L'entrée de l'Université d'Orléans
L'entrée de l'Université d'Orléans © Radio France - Anne Oger

Un dispositif de soutien aux étudiants, confrontés à la crise due à l'épidémie de Covid-19, a été adopté à l'unanimité* ce jeudi soir lors du conseil municipal d'Orléans. Il prévoit des subventions exceptionnelles de 5000 euros chacune pour deux associations qui viennent en aide aux étudiants sur le campus d'Orléans, ainsi que le déblocage d'un "fonds de 20.000 euros permettant l'octroi d'aides individuelles aux étudiants, sous conditions de ressources".

Serge Grouard, au centre, lors du conseil municipal d'Orléans
Serge Grouard, au centre, lors du conseil municipal d'Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Après une description de la détresse de nombreux étudiants sur le campus d'Orléans, par Fanny Picard, conseillère municipale en charge de la vie étudiante, et du "succès" des distributions alimentaires organisées ces derniers mois pour les étudiants, Florent Montillot, premier adjoint au maire d'Orléans, a détaillé ce plan.

Le Secours populaire du Loiret (qui organise une distribution chaque vendredi après-midi dans son local d'Orléans la Source) et l'association OSEM (Orléans soutient les étudiants du monde), qui met en place une distribution de produits alimentaires et d'hygiène chaque mois, recevront une subvention exceptionnelle de 5000 euros "au titre du soutien en direction des étudiants dans le cadre de la crise sanitaire".

Un fonds de 20.000 euros d'aides individuelles pour les étudiants

Par ailleurs, la Ville d'Orléans va mettre en place un fonds d'un montant de 20.000 euros permettant l'octroi d'aides individuelles aux étudiants, sous conditions de ressources et plafonnées à 500 euros. Ce dispositif s'adresse aux étudiants jusqu'à 25 ans révolus, "domiciliés à Orléans ou orléanais effectuant des études hors du territoire d'Orléans". 

Pas d'universalité, mais des aides individualisées, sur dossier

Un dossier sera à remplir et des pièces justificatives devront être fournies par les étudiants qui saisiront le fonds d'aide. Ensuite, ce dossier sera instruit (une commission d'attribution des aides se réunira chaque semaine). La Ville indique que les aides pourront concerner le logement (aides au loyer, factures énergie, taxe d'habitation...), la santé (frais de complémentaire santé), la mobilité (abonnements et billets de train, car, bus...), les équipements (matériel, vêtements professionnels, manuels, fournitures, téléphonie, logiciels...) ou les besoins de première nécessité (hygiène et alimentaire).

Orléans met six psychologues à disposition pour soutenir les étudiants

Le plan comprend également deux autres dispositifs. D'abord, un soutien psychologique à destination des étudiants. "Il y a actuellement un psychologue pour 20.000 étudiants à l'université d'Orléans", a affirmé Florent Montillot : "une demi-douzaine de psychologues qui travaillent depuis des années avec la Ville d'Orléans vont pouvoir travailler en permanence désormais pour accompagner les étudiants".

Ce dispositif prévoit deux permanences de psychologues (au siège du CCAS d'Orléans, au 69 rue Bannier, et sur le campus de l'université de la Source) à partir du 1er mars, et il y aura un numéro de téléphone unique pour les prises de rendez vous.

Un système de parrainage des étudiants mis en place

Ensuite, à partir du 8 mars, la Ville d'Orléans va lancer une plateforme de parrainage : "chaque citoyen pourra parrainer un étudiant ou une étudiante pour apporter un réconfort psychologique, les accueillir les weekends ou autour d'un déjeuner le cas échéant". Une plateforme baptisée OPE (Orléans parraine ses étudiants) sera lancée le 8 mars à cet effet.

La gauche vote pour, mais...

*L'élu socialiste Baptiste Chapuis a regretté d'avoir découvert "au dernier moment, sur table", les documents sur ces dispositifs d'aide aux étudiants et demandé (et obtenu) une courte suspension de séance. Plusieurs élus de gauche auraient également souhaité que le principe de l'universalité soit retenu pour ces aides. Ils estiment que "ce dispositif exclut une partie de la jeunesse qui subit la crise" et proposent des mesures pour tous les jeunes : chèque marché, distributeurs de produits hygiéniques, soutien aux projets citoyens, chaîne d'appels téléphoniques pour les jeunes isolés...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess