Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Orléans : des parents d'élèves dénoncent des violences policières après les manifestations lycéennes de décembre

vendredi 25 janvier 2019 à 6:04 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans et France Bleu

En plein débat sur l'utilisation des balles de défense par la police, des parents d'élèves du lycée Pothier d'Orléans montent au créneau. Ils accusent la police d'avoir déployé un dispositif "disproportionné" lors des mobilisations lycéennes début décembre. Ils demandent à rencontrer le Préfet.

C'était le 3 décembre dernier, Rue Emile Zola, à Orléans
C'était le 3 décembre dernier, Rue Emile Zola, à Orléans © Radio France - Cyrille Ardaud

Orléans, France

A peine arrivé dans les studios de France Bleu Orléans, Joseph Gimenez, président du Conseil FCPE au Lycée Pothier, sort de sa poche une balle de défense, les fameuses LBD qui font actuellement polémique. 

" Celle ci, mon fils l'a ramassée près du lycée Pothier et il y a en avait plein d'autres. C'est bien la preuve qu'elles ont été utilisées et pour nous c'est inadmissible, ce sont des armes !!".

Il y a quelques jours, Joseph Gimenez et d'autres parents du lycée Pothier se sont retrouvés pour parler des mobilisations lycéennes et notamment celle du 3 décembre où plus d'un millier de jeunes étaient dans la rue à Orléans. La situation avait vite dégénéré avec des voitures renversées et des poubelles brûlées : " Nos enfants se sont retrouvés pris au piège rue Emile Zola, près de la Place d'Arc. Il y avait des manifestants mais surtout beaucoup de jeunes qui se rendaient en cours et d'autres qui regardaient. Les policiers ont tout de suite lâché des gaz lacrymogènes. Ce qui est complètement anormal !! Ils ont surpassé leurs fonctions." 

" On a vu ça sous Pinochet ..mais pas chez nous !!"

Des lycéens menottés Rue Emile Zola en décembre dernier  - Radio France
Des lycéens menottés Rue Emile Zola en décembre dernier © Radio France - Cyrille Ardaud

Comme beaucoup d'autres jeunes de Pothier, le fils de Joseph Gimenez s'est dit choqué par les méthodes un peu musclées des policiers : " Il a vu un camarade de sa classe menotté et à plat ventre sur le sol. C'est évidemment choquant, on a vu ça sous Pinochet mais pas chez nous ". Pour une autre maman, dont la fille est en seconde au lycée Pothier, cette semaine a laissé des traces : " Ma fille a eu une petite baisse de régime après coup. Et elle se pose des questions sur la police, les adultes censés protéger les plus jeunes et plus globalement sur la démocratie dans notre société".

Une rencontre prévue début février avec le Préfet 

Après avoir écrit au Préfet du Loiret,  ces parents seront normalement reçus début février en présence également d'un représentant de la direction académique et de la proviseure du lycée Pothier. "On veut des explications pour savoir qui a donné les ordres d'intervenir. On veut surtout qu'à l'avenir, si d'autres manifestations de jeunes ont lieu, la police ne se conduise pas comme ça." Ces parents d'élèves rappellent dans leur courrier qu'un jeune du Lycée Monod, à Saint Jean de Braye, a été grièvement blessé à la tête par une balle de défense. Une enquête a été ouverte par la police des polices. 

Pourquoi ces LBD font-ils autant polémique ? C'était le sujet de notre décryptage ce matin, avec les explications et les réactions de l'avocat orléanais Me Christophe Rouichi et de Bruno Berger, du syndicat Alternative CFDT à Orléans.