Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Les fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans

Orléans : La fachosphère se déchaîne sur la nouvelle Jeanne d'Arc

mercredi 21 février 2018 à 19:14 Par Christophe Dupuy, France Bleu Orléans et France Bleu

Depuis lundi et la présentation officielle de Mathilde Edey Gamassou, qui figurera cette année la Pucelle aux fêtes Johanniques d'Orléans, les réseaux sociaux sont assaillis de propos racistes voire d'insultes et d'injures. Pour la première fois, la jeune fille élue est métisse.

Le maire d'Orléans Olivier Carré en présence de Mathilde Edey Gamassou
Le maire d'Orléans Olivier Carré en présence de Mathilde Edey Gamassou © Radio France - François Pierre Noel

Orléans, France

Mathilde Edey Gamassou est la nouvelle figure de Jeanne d'Arc cette année. L'élève en première littéraire au lycée Sainte-Croix-Saint-Euverte à Orléans a été sélectionnée parmi 13 candidates, la jeune fille a 17 ans, elle succède à Priscille de la Batie. Une jeune fille déjà bien occupée, elle est escrimeuse, cheftaine scout et encadre des jeunes en pastoral. Un choix qui déchaîne les commentaires sur les réseaux sociaux. Sur Twitter et Facebook, de nombreux internautes postent des messages hostiles à cette nomination, voire injurieux et racistes.

Un des nombreux tweets hostiles à la nouvelle Jeanne d'Arc - Aucun(e)
Un des nombreux tweets hostiles à la nouvelle Jeanne d'Arc
Autre tweet - Aucun(e)
Autre tweet

"On ne peut empêcher les ânes de braire - Béatrice Baranger 

Ces messages ont fait réagir l'association Orléans-Jeanne-D'Arc qui organise la désignation de celle qui chaque année défile le 8 mai dans les rues d'Orléans sous les traits de la libératrice de la ville en 1429. La présidente de l'association Bénédicte Baranger "regrette de tout cœur" ce qu'il se passe. Pour Bénédicte Baranger, la jeune fille répond aux critères de sélection : être catholique pratiquante, habiter Orléans depuis au moins 10 ans, être scolarisée dans un lycée orléanais public ou privé et donner gratuitement du temps aux autres. "Mathilde Edey Gamassou est une jeune fille bien...point!." Et la présidente de rajouter "on ne peut empêcher le vent de souffler et les ânes de braire."

Le maire d'Orléans réagit

Le maire d'Orléans a tenu à réagir lui aussi. Sur Twitter et Facebook, Olivier Carré a rappelé que la jeune fille répondait aux critères de sélection pour figurer Jeanne d'Arc et "qu'en 2018 Orléans célèbre Jeanne d'Arc par une jeune femme qui évoque son courage, sa foi et sa vision... Mathilde possède toutes ces qualités".

Injures raciales

Certains messages vont encore plus loin et s'attaquent directement à la jeune fille. Des injures à caractère racial et des incitations à la haine raciale qui tombent sous le coup de la loi. Les peines prévues peuvent aller jusqu'à 5 ans de prison.

Exemple de tweet dont la Justice pourrait s'emparer - Aucun(e)
Exemple de tweet dont la Justice pourrait s'emparer

Suite à notre article, Marlène Schiappa, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, a tenu à apporter son soutien à la jeune fille.