Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : le centre de recrutement de l'armée enregistre une forte hausse des candidats depuis les attentats

-
Par , France Bleu Orléans
Orléans, France

Depuis les attentats du 13 novembre, le nombre de personnes intéressées pour s'engager dans l'armée, de métier ou de réserve, a fortement augmenté. Le Cirfa d'Orléans, Centre d'information et de recrutement des forces armées, note une augmentation des demandes d'information de 30%.

Le Cirfa, centre d'information et de recrutement des forces armées, à Orléans
Le Cirfa, centre d'information et de recrutement des forces armées, à Orléans © Radio France - Stéphane Barbereau

Mercredi 14h, devant le Cirfa d'Orléans : une file d'attente s'est formée. Ils sont une dizaine, essentiellement des jeunes de moins de 25 ans, à venir s'informer sur l'armée.

"Un effet attentat"

Tous ou presque parlent des attentats. Florian Ouvrat, 19 ans, au chômage, a pris rendez-vous pour intégrer l'armée comme maître-chien :

Je veux pas que ça se reproduise. Je veux postuler pour proposer mon aide

Florian Ouvrat, candidat à un poste dans l'armée
Florian Ouvrat, candidat à un poste dans l'armée © Radio France - Stéphane Barbereau

Ecoutez le reportage de Stéphane Barbereau au Cirfa

Dans son bureau du Cirfa, le capitaine Olivier Leprevost reconnaît que l'effet attentat explique forcément ce surcroît de candidatures. Même s'il nuance avec la campagne nationale de pub sur l'armée de l'air :

Certains souhaitent s'engager pour faire de la réserve. Pour d'autres, ça a déclenché cette envie de s'engager

2 500 postes dans l'armée de l'air, 8 000 candidats

Des candidats qui postulent pour l'armée de métier (il faut être âgé de 17 à 25 ans, jusqu'à 30 pour des officiers) ou l'armée de réserve (être âgé de 17 à 25 ans). Plusieurs conditions à remplir pour que sa demande soit acceptée : fournir son attestation de Journée d'Appel de Préparation à la Défense, une attestation de nationalité française, un brevet de natation, un casier judiciaire vierge de lourde condamnation,...

Cette année, 2 500 postes sont à pourvoir rien que dans l'armée de l'air. On attend donc 8 000 candidatures après une première phase de test. Comment s'assurer que parmi elles ne se cachent pas un djihadiste ?

Toute personne recrutée dans l'armée aura vu son dossier étudier de A à Z. On a des services spécialisés que l'on consulte pour avoir des informations sur chacun de nos candidats

Le capitaine Olivier Leprevost
Le capitaine Olivier Leprevost © Radio France - Stéphane Barbereau

Avant d'intégrer le moindre régiment, le candidat devra s'armer de patience. Il faut compter en moyenne 5 mois avant d'être embauché par l'armée, après une série de tests et de vérifications indispensables.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess