Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Orléans : quand la cagnotte des footballeurs universitaires rapporte moins que celle du boxeur de gendarme

mardi 8 janvier 2019 à 19:45 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

L'Equipe universitaire de football d'Orléans est championne de France et ira défendre les couleurs de la France en juillet prochain au championnat d'Europe à Madrid. Mais sa cagnotte Leetchi pour récolter l'argent du voyage peine à décoller. Beaucoup plus que celle de Christophe Dettinger

Robin, Marvin, Alexandre et Pierre-Antoine, de l'équipe universitaire d'Orléans Football
Robin, Marvin, Alexandre et Pierre-Antoine, de l'équipe universitaire d'Orléans Football © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

Le propos ne se veut pas violent ou agressif, mais Alexandre Delourmel, étudiant en STAPS, la filière sport de l'Université d'Orléans, l'avoue : il s'interroge un peu sur le montant qu'a atteint en quelques heures la cagnotte Leetchi en faveur de Christophe Dettinger, l'homme qui a frappé des gendarmes, samedi, sur un pont de Paris lors d'une manifestation des gilets jaunes. Et il l'a dit sur Twitter, avec ses mots : "Tu te jettes violemment sur des policiers = 120 000 euros. Tu veux défendre la France aux championnats d'Europe : 525 euros". La phrase, accompagnée d'un émoji dubitatif, résume assez bien les questions que se posent Alexandre et ses coéquipiers. 

Champions de France de foot universitaire en juin dernier

Eux sont membres de l'équipe universitaire d'Orléans de Football, sacrée championne de France en mai dernier. Un titre qui n'était pas revenu à Orléans depuis 2007 et dont les joueurs, qui pour la plupart sont étudiants en STAPS, sont très fiers. Un titre qui entraîne une qualification automatique pour le championnat d'Europe universitaire de football, du 20 au 27 juillet prochain à Madrid.

On a reçu les papiers et on a eu un peu peur de devoir renoncer, il faut réunir 21 000 euros pour pouvoir partir

Mais passé l'euphorie de la victoire, ils se sont interrogés : il faut réunir 21 000 euros pour pouvoir partir, à 18 (joueurs, entraineurs, référent universitaire, préparateur physique), ça comprend les frais de transport et d'hébergement, l'achat des équipements pour l'équipe... "On a reçu les papiers et les infos pour notre participation. Au départ c'est vrai ça nous a fait peur, mais là ça y est on est décidé : on sera à Madrid en 2019" assure Pierre-Antoine Brossier, l'un des joueurs.  

Ils ont récolté  220 fois moins que la cagnotte du boxeur

21 000 euros c'est une somme. L'Université d'Orléans apportera une contribution, il y a quelques pistes, les joueurs eux-mêmes paieront une partie des dépenses, et les étudiants se démènent pour récolter des fonds. Dès le mois de juin, ils lancent une cagnotte sur la plateforme de collecte en ligne Leetchi.com. La même que celle qui en quelques heures a permis de récolter près de 120 000 euros pour soutenir Christophe Dettinger, cet homme filmé en train de boxer des gendarmes, ce samedi à Paris. Une cagnotte fermée, depuis, par Leetchi.

On pourrait faire cinq ou six fois le championnat d'Europe avec la somme que lui a récolté, alors que nous on a à peine 500 euros !

Celle des jeunes footballeurs, elle, affiche à peine un peu plus de 500 euros, huit mois après sa création, et c'est ce qui choque Alexandre Delourmel : "avoir lancé une cagnotte il y a plusieurs mois pour une compétition dans laquelle on va représenter la France, c'est pas rien, et voir qu'en quelques heures quelqu'un qui est violent envers les forces de l'ordre, arrive à récolter 120 000 euros, ça nous a surpris. On pourrait faire six fois le championnat d'Europe avec cette somme" !

L'équipe universitaire d'Orléans de football - Aucun(e)
L'équipe universitaire d'Orléans de football - Capture écran

Il faut aussi trouver de quoi acheter des survêtements tricolores

Les joueurs espèrent que le message passera auprès de leur entourage : ils comptaient récolter au moins 3000 euros via cette cagnotte, notamment pour financer d'autres actions afin de se faire connaître et de récolter des fonds (ils tiendront par exemple la buvette, ce samedi 12 janvier, lors de la rencontre entre le FCO Saint Jean de la Ruelle et Chateauroux, en coupe nationale de futsal). Et ils cherchent aussi des sponsors, pour les maillots et surtout les équipements. "C'est vrai qu'on aimerait bien porter des survêtements bleu, blanc, rouge, aux couleurs de la France, à Madrid" s'amuse Marvin Gougeon, un autre membre de l'équipe. 

Bien partie en championnat de France

L'équipe espère aussi mobiliser de plus en plus de supporters, autour de la compétition, et du championnat de France qui se déroule en ce moment. Première de sa poule, l'équipe universitaire d'Orléans de football disputera son dernier match de la phase régulière le 7 février au stade de la Source, le stade de l'US Orléans. Qui lors de la finale en mai dernier, avait prêté les maillots...