Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Orléans : ruée sur les tests antigéniques gratuits avant les fêtes de Noël

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

C'est le passage obligé des Orléanais et Orléanaises avant de partir ou de recevoir la famille pour les fêtes de Noël, se faire tester sous les tentes militaires installées devant la Médiathèque d'Orléans. Il y a foule depuis quelques jours et à l'approche de Noël, il y a encore plus de monde.

Il y avait la queue devant les tentes militaires sur le parvis de la Médiathèque d'Orléans ce samedi pour se faire tester.
Il y avait la queue devant les tentes militaires sur le parvis de la Médiathèque d'Orléans ce samedi pour se faire tester. © Radio France - Alexandre Frémont

Il y a foule ce samedi devant les tentes militaires installées sur le parvis de la Médiathèque d'Orléans pour se faire tester. On est maintenant à quelques jours seulement de Noël et tous veulent se faire tester avant de partir ou de recevoir sa famille plus sereinement. 

En tout, plus de 3000 personnes ont été testés depuis le début de la campagne de dépistage, lancée le 28 novembre dernier (chiffres des tentes de la mairie et celle des pharmaciens). En ce moment, on tourne à environ 200 tests par jour. Même si ce test est antigénique, avec un résultat au bout de 15 min, il faut quand-même prendre son mal en patience dans la file d'attente et ça ne désemplit pas du matin à la fermeture des tentes à 16h30 l'après-midi.

Entre 45 minutes et une heure et demi d'attente

"On va être avec les grands-parents et puis elle va voir une ou deux copines donc pour éviter de contaminer les autres on préfère faire le test", expliquent Sabine sa fille Eline qui ont attendu plus d'une heure pour se faire tester. Et malheureusement ce samedi, c'est la même chose pour tout le monde. Certains ont un peu plus de chance. 

Babette, que l'on croise du côté des résultats, de l'autre côté des tentes, a attendu moins longtemps, environ 45 minutes. Dans sa famille, tous se font tester pour les fêtes. "On le fait tous comme ça on va voir", commence-t-elle, "mais si c'est positif on ne va pas se réunir".

Virgile et Bélaine, eux aussi, ont attendu longtemps dans le froid, devant ces trois tentes, "entre une heure et une heure et demi", confirme Virgile. Eux viennent se tester avant les fêtes pour ne pas contaminer les grand-parents mais aussi parce qu'ils ont été en contact avec une personne possiblement contaminée. "On fait le test et on verra le résultat mais je pense qu'on fera aussi un PCR pour être totalement sûr", affirme Virgile.

Des fois jusqu'à une heure et demi d'attente pour certaines personnes avant de se faire tester.
Des fois jusqu'à une heure et demi d'attente pour certaines personnes avant de se faire tester. © Radio France - Alexandre Frémont

"Couper très vite la chaîne de contamination"

La mairie d'Orléans s'attendait à voir beaucoup de monde ces quelques jours avant Noël. Il y a donc un peu plus de kiné, médecins, infirmières et infirmiers bénévoles qui sont présents sur site. "Notre objectif est double", commence Florent Montillot, adjoint à la mairie d'Orléans, en charge de la Santé, "d'abord de rassurer les personnes pour qu'elles puissent partir en toute connaissance de cause en famille pour fêter Noël et ensuite de couper la chaîne de contamination très tôt"

Florent Montillot, adjoint à la Santé à la ville d'Orléans, devant le centre de dépistage massif d'Orléans.
Florent Montillot, adjoint à la Santé à la ville d'Orléans, devant le centre de dépistage massif d'Orléans. © Radio France - Alexandre Frémont

Au total, sur la journée de samedi, 200 tests ont été effectués et seuls 5 se sont révélés positifs. Comme quoi, c'est important de se faire tester ré-affirme Florent Montillot. "Le plus important c'est de couper très vite la chaîne de contamination", argumente l'adjoint à la Santé à la ville. "Si on prend un exemple, la semaine dernière, une maman a été testée positive, le mari et les deux fils étaient en train de faire les courses dans le centre-ville. Ils ont été appelés et se sont fait tester sur le site directement. Alors que cette personne aurait sans doute contaminée sa famille et par la suite d'autres personnes."

Au moins jusqu'à fin janvier 

Cette opération a été lancée il y a trois semaines par la ville d'Orléans. Elle marche tellement bien que la ville a décidé de poursuivre cette campagne de test en janvier. "C'est une certitude, nous continuerons en janvier parce que les personnes qui auront passé Noël et le jour de l'an en famille ou avec des amis voudront se faire tester et se rassurer sur le fait qu'elles ne soient pas contaminées", estime Florent Montillot, "alors en janvier nous allons continuer, au moins la première quinzaine et jusqu'à fin janvier".

D'après les chiffres transmis par la mairie d'Orléans, le taux de positivité est de l'ordre de 4 % pour la semaine écoulée, du 14 au 19 décembre (863 personnes testées pour 33 positives), de 6 % sur la semaine du 7 au 13 décembre et près de 4 % sur la semaine précédente, du 30 novembre au 6 décembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess