Société

A Orléans, se former aux gestes qui sauvent

Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans dimanche 16 octobre 2016 à 11:26

Les secouristes apprennent aux participants à réaliser un garrot.
Les secouristes apprennent aux participants à réaliser un garrot. © Radio France - Etienne Escuer

Depuis les attentats de l'année dernière, les Français souhaitent de plus en plus se former aux premiers secours. Préfectures et municipalités se mobilisent donc un peu partout en France pour organiser ces initiations.

La mairie d'Orléans propose depuis ce week-end des formations aux gestes qui sauvent, assurées par la police municipale et la Fédération française de sauvetage et secourisme. Depuis les attentats de novembre 2015 , les demandes d'initiation aux premiers secours auprès de la Croix-Rouge ont augmenté de 40% par exemple. Après un rappel des numéros d'urgence et des réflexes pour se mettre à l'abri en cas d'attentat, les participants ont pu apprendre, ou réapprendre, les gestes qui sauvent.

Réaliser un pansement compressif ou un garrot

Parmi les indispensables à maîtriser : vérifier qu'une personne respire ou encore la mettre en position latérale de sécurité. Mais désormais, les secours mettent aussi l'accent sur les gestes à effectuer pour stopper une hémorragie (causée par une blessure par balle par exemple) à l'aide d'un pansement compressif ou d'un garrot. Antoine Roche Boutin, de la fédération de sauvetage et secourisme : "Tout le monde peut faire ces gestes, des enfants comme des adultes. Il y a un jeune enfant parmi les participants, il arrive à les faire parfaitement."

Les attentats du 13 novembre au Bataclan ont été un déclic pour de nombreuses personnes" - Antoine Roche Boutin, fédération française de sauvetage et secourisme

70 personnes se sont inscrites pour les 2 premières séances d'initiation, dont Marie-Laure, qui avait déjà vu les gestes de premiers secours au collège. "Oui, on voit ses gestes, mais ça remonte à loin", explique-t-elle. "On les voit dans les films aussi, mais on ne pratique jamais. Là, ça nous permet d'essayer. Il faut de toute façon pratiquer pour pouvoir réagir instantanément si demain il arrive quelque chose."

"Des formations indispensables, sans faire dans la psychose" - Olivier Geffroy, adjoint à la sécurité à la mairie d'Orléans

Prochains ateliers d'initiation aux gestes qui sauvent : le 29 octobre, le 19 novembre et le 10 décembre. Deux horaires à chaque fois : de 9h à 10h30, ou de 10h30 à 12h. La formation est gratuite et ouverte à tous, elle dure 1h30 et se déroule à l'hôtel de ville. 45 personnes maximum par atelier. Inscriptions sur le site internet de la mairie d'Orléans.

Partager sur :