Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : sur le marché du Quai du Roi, beaucoup de convivialité et peu de distanciation

-
Par , France Bleu Orléans

Les marchés alimentaires d'Orléans ont le vent en poupe depuis le reconfinement. Sur le marché du Quai du Roi, les allées sont vite bondées. Une bonne nouvelle pour les maraîchers mais un enjeu sanitaire pour la mairie. Pour limiter les risques, de nouvelles mesures ont été mises en place.

Devant certains stands, les files d'attente s'allongent rapidement
Devant certains stands, les files d'attente s'allongent rapidement © Radio France - Cécile Da Costa

Ce samedi matin, sur le Quai du Roi à Orléans, l'allée du marché est pleine. Malgré la fraîcheur automnale, ils sont nombreux à venir faire leurs courses alimentaires dans ce marché en plein air. Entre le stands, ils sont aussi nombreux à discuter avec les commerçants ou d'autres clients. 

"On a l'impression que les gens ont besoin de sortir", remarque Patrick Belleteste. Venu de Lailly-en-Val, il vend ses fromages de chèvre au marché. "Les marchés étant restés ouverts, c'est leur porte de sortie." Devant sa camionnette, les clients font la queue en respectant les distances de sécurité, mais ce n'est pas le cas partout.

Patrick Belleteste vend son fromage de chèvre au marché
Patrick Belleteste vend son fromage de chèvre au marché © Radio France - Cécile Da Costa

Le long des étals de fruits et légumes, ou chez le poissonnier par exemple, les files d'attente s'allongent de minute en minute. Pour ne pas déborder sur les autres stands, les clients se serrent. "Je suis une habituée et avant on ne faisait pas la queue comme ça", témoigne Françoise, venue du quartier de Saint-Marceau. "J'ai mon chariot, donc je le mets derrière moi comme ça j'ai obligatoirement une petite distance." 

Il faut travailler plus vite

Le port du masque, lui, est respecté par tous. Au milieu de la cohue, il y a beaucoup de personnes âgées, qui sont à risque face au Covid-19. L'enjeu pour les commerçants, c'est de limiter les embouteillages. "Il faut travailler plus vite, ça n'arrête pas", raconte une maraîchère. 

Pour limiter le temps d'attente, il est recommandé aux commerçants d'augmenter le nombre de personnes assurant le service. "On essaie d'être deux ou trois, ou alors d'avoir une personne qui sert et l'autre à la caisse", explique Jean-Michel Brou président de l'association des marchés de l'agglomération d'Orléans

Jean-Michel Brou est président de l'association des marchés d'Orléans
Jean-Michel Brou est président de l'association des marchés d'Orléans © Radio France - Cécile Da Costa

Pour lui, la hausse de la fréquentation est aussi due au changement de protocole sanitaire. "Pendant le premier confinement, il n'y avait qu'une personne par foyer. Maintenant, les gens viennent en couple ou en famille", constate le propriétaire de l'épicerie fine La petite Italie. 

Nouveau protocole sanitaire

Pour limiter la cohue, la mairie a mis en place un nouveau protocole dans les marchés de l'agglomération depuis samedi dernier. Côté route, l'accès est bloqué par des barrières et des voitures pour éviter que les clients n'entrent. 

A l'intérieur du marché, pour empêcher les croisements, un sens de circulation est installé, des barrières et chaînes séparent l'allée en deux. Un système qui n'est pas respecté par tous : il y a ceux qui avancent à contre-sens, et ceux qui enjambent les chaînes pour traverser.

Luc Nantier est adjoint au maire d'Orléans, en charge des marchés
Luc Nantier est adjoint au maire d'Orléans, en charge des marchés © Radio France - Cécile Da Costa

Au marché du Quai du Roi, l'un des plus grands de l'agglomération orléanaise, la mairie a mis en place un système de filtrage. Dès 10 heures du matin, des agents de la mairie contrôlent le flux aux deux entrées. "Ce n'est pas une jauge, c'est plutôt un contrôle à vu", détaille Luc Nantier adjoint au maire en charge du commerce, de l'artisanat et des marchés. "Le but, c'est d'éviter qu'il y ait une immense file d'attente à l'extérieur du marché." 

Autour du marché, pas de contrôle des attestations de déplacement. "On est sur un marché, il fait beau, on approche de Noël, on doit conserver une ambiance calme, détendue et conviviale", poursuit l'élu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess