Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : un jeu pour mettre en lumière le parcours des mineurs étrangers

-
Par , France Bleu Orléans

C'est le projet de fin d'études d'une étudiante orléanaise : un jeu sportif destiné aux mineurs étrangers isolés. Ça ressemble au football mais avec quelques règles supplémentaires. Une belle idée pour favoriser les rencontres et alerter sur la situation de ces jeunes.

Le jeu s'inspire du football... mais sur le terrain des obstacles ont été ajoutés !
Le jeu s'inspire du football... mais sur le terrain des obstacles ont été ajoutés ! © Radio France - Cyrille Ardaud

Sifflet à la main, Lise Cognard, 24 ans, endosse la casquette d'arbitre : "On va faire deux équipes, une avec un brassard noir, et une équipe sans." En apparence c'est une partie de football classique. Mais petit détail, sur le terrain, des obstacles ont été placés. C'est en fait une métaphore du parcours du combattant que traversent ces mineurs étrangers isolés pour arriver en France et pour s'intégrer. La jeune femme détaille : "Ces obstacles viennent soit les handicaper soit les aider. C'est comme lorsqu'ils sont bloqués par l'État pour accéder à leurs droits, ou au contraire quand ils sont aidés par des associations et des collectifs."

"Ces obstacles viennent soit les handicaper soit les aider. " Lise Cognard, initiatrice du projet.

Le foot, un sport qui s'est imposé de lui-même

Abdoulaye est originaire de Guinée. Il a vécu le parcours du combattant avant d'arriver en France : "C'était compliqué, c'était pas facile du tout. Mais avec le destin tu peux y arriver !"

Si ce jeu intitulé "Déjouons les frontières" s'inspire très largement du foot, ce n'est pas du tout un hasard : "On s'est questionné sur le sport le plus adapté pour investir l'espace public et jouer dans la ville. Le foot est mondialement connu, tout le monde connait plus ou moins les règles et c'est facile à jouer."

L'idée est née dans l'esprit de Lise Cognard, alors étudiante à l'ESAD.
L'idée est née dans l'esprit de Lise Cognard, alors étudiante à l'ESAD. © Radio France - Cyrille Ardaud

Ce sport a été conçu dans le cadre du projet de fin d'études de Lise Cognard, alors étudiante à l'Ecole Supérieure d'Art et de Design d'Orléans. Elle s'est rapprochée du Cojie et a mené pendant deux mois des ateliers pour concevoir le jeu avec les jeunes. Aboudramane vient de Côte d'Ivoire a pris part à toutes les séances et il est heureux du résultat : "C'est un jeu collectif, de faire du sport c'est bon pour la santé ! Personnellement ça me convient bien !" 

"Le but c'est qu'il y ait un échange, des liens qui se créent" 

Les règles sont sorties de l'imagination des adolescents : les joueurs sont parfois changés d'équipe, temporairement immobilisés. Mais volontairement le jeu est simple pour que tout le monde puisse rejoindre la partie : "Le but c'est qu'il y ait un échange, des liens qui se créent" explique Lise.

Quand les joueurs marquent un but, une pancarte est distribuée dans le public. "Boza", c'est le cri de joie que poussent ces jeunes en arrivant en France.
Quand les joueurs marquent un but, une pancarte est distribuée dans le public. "Boza", c'est le cri de joie que poussent ces jeunes en arrivant en France. © Radio France - Cyrille Ardaud

L'objectif de Lise était aussi de montrer que le design pouvait aussi se mettre au service des autres. Défi réussi ! La designeuse espère que les futurs jeunes étrangers qui arriveront à Orléans s'empareront du jeu et continueront de le pratiquer. D'ici là, le travail continue... de nouvelles règles doivent être ajoutées !

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu