Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Orléans : une conférence à la médiathèque fait polémique

mardi 13 mars 2018 à 5:53 - Mis à jour le mardi 13 mars 2018 à 15:16 Par Etienne Escuer, France Bleu Orléans

L'association orléanaise France Souveraineté, très à droite et proche de la Manif pour tous, a invité Gabrielle Cluzel pour une conférence intitulée "Vers la fin du féminisme ?", à l'auditorium de la médiathèque. Un collectif dénonce la tenue de cette conférence dans un bâtiment public.

La conférence de Gabrielle Cluzel fait polémique.
La conférence de Gabrielle Cluzel fait polémique. - Capture d'écran france-souveraineté.fr.

Orléans, France

La venue de Gabrielle Cluzel à l'auditorium de la médiathèque ne plaît pas à tout le monde. La rédactrice en chef de Boulevard Voltaire, site proche de l'extrême-droite, dénonce dans un livre (Adieu Simone !) le féminisme pensé par Simone de Beauvoir.

La venue de Gabrielle Cluzel pour une conférence fait polémique. - Aucun(e)
La venue de Gabrielle Cluzel pour une conférence fait polémique. - Capture d'écran france-souveraineté.fr.

Le Collectif Orléanais des Droits des Femmes (CODF), qui regroupe associations, syndicats et partis politiques proches de la gauche, demande donc l'annulation de cette conférence. Pour France Souveraineté, "le féminisme a toujours couché avec la gauche" et la pilule et l'islam dénaturent la féminité, peut-on lire sur le site internet. Des propos jugés réactionnaires par le collectif, qui plus est cinq jours après la journée internationale des droits des femmes. Pour Schahin Karagoz, des jeunes communistes du Loiret, "il y a des gens qui nous freinent dans ce mouvement-là, qui ont des idées réactionnaires, anti-féministes et racistes. Lors de cette conférence, on va parler beaucoup d'islam..."

"Aucune raison de l'interdire", estime Olivier Carré, le maire d'Orléans

Quid de la liberté d'expression ? "Le racisme n'est pas considéré comme une idéologie, mais comme des propos qui amènent à la haine", répond le jeune homme. Le collectif craint aussi que cette conférence soit un prétexte pour critiquer l'islam et immigration, et surtout qu'elle desserve la lutte pour les droits des femmes. "C'est de la propagande anti-féministe sous couvert qu'on va parler de féminisme", s'insurge Schahin Karagoz.

Le CODF demande donc au maire d'Orléans d'annuler cette conférence à la médiathèque. C'est non, répond Olivier Carré. "Dès lors qu'il n'y a pas de troubles à l'ordre public, il n'y a aucune raison de l'interdire", poursuit-il "La règle, en France, c'est quand même que la liberté d'expression existe. La seule chose, c'est effectivement de ne jamais dévoyer cette liberté de façon à produire des actes d'intolérance, de telle sorte que ce soit cette liberté-là qui finisse par être entravée."

Un rassemblement silencieux est organisé sur le parvis la médiathèque pendant la conférence. "Vers la fin du féminisme ?", en présence de Gabrielle Cluzel, rédactrice en chef de Boulevard Voltaire, à 20h30 ce mardi à l'auditorium de médiathèque d'Orléans.

France Souveraineté répond à la polémique dans un communiqué de presse

Le communiqué de presse diffusé ce mardi par France Souveraineté  - Aucun(e)
Le communiqué de presse diffusé ce mardi par France Souveraineté - ©France Souveraineté