Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Où en est-on des travaux du quai Southampton au Havre ?

Le Havre, France

Une phase des travaux du quai Southampton au Havre s'achève en novembre. Les anciens parkings ont laissé place à des pelouses verdoyantes face au terminal croisière mais le chantier ne serait pas dans les temps d'après les commerçants, qui ne sont pas tous satisfait de la méthode de la mairie.

Les pelouses du quai devraient être accessible en novembre
Les pelouses du quai devraient être accessible en novembre © Radio France - Amélie Bonté

C'est l'un des grands projets de réaménagement de la ville du Havre : la restructuration du quai Southampton. Au bout de la rue de Paris, là où trône désormais l'arche de conteneurs colorés. Autrefois cet espace était un parking et bétonné, la mairie veut le transformer en promenade continue du Nez du France, du marché au poisson jusqu'au MuMa, port de plaisance et même Sainte Adresse. Un projet à 33 millions €, lancé en 2013 par la ville du Havre. Les travaux ont débuté l'année dernière et s'achèveront en 2022 mais déjà les Havrais peuvent voir le quai changer, une phase des travaux se termine en novembre mais tout le monde ne semble pas satisfait.

Ouverture des pelouses en novembre

ECOUTEZ Le Grand Angle d'Amélie Bonté

Florent St Martin, l'adjoint au maire chargé de l'urbanisme :

Les travaux avancent bien, aucun retard à l'horizon"

Et les Havrais ont déjà investi les lieux bien que les pelouses ne soient pas encore accessibles. La verdure a envahit l'ancien béton sous l'arche de conteneurs et les week-end ensoleillés les gens se baladent, font du roller, bref profitent de ce nouvel espace, plein sud, face au paquebot de croisière et à la mer. D'ailleurs Sophie, gérante du bar le Monte-Cristo a bien vu la différence cet été alors que les travaux ne sont pas achevés :

Déjà je trouve que c'est une amélioration, parce qu'il y a beaucoup plus de monde"

Que ce lieu attire de nouveau, pour les restaurateurs, c'est tout bénéfique. Leurs terrasses autrefois donnaient sur des parkings. Mais un peu plus loin, un nouveau commerçant, en revanche n'apprécie pas la méthode de la mairie... Hors micro il confie n'avoir aucune information de la municipalité, que les travaux sont en retard contrairement à ce qu'annonce l'adjoint à l'urbanisme. Les pelouses devaient ouvrir en juillet, elles ne le seront qu'en novembre et pour lui, 7 mois après son ouverture ça veut dire un vrai risque financier. Cet été il avait embauché un serveur en plus en prévision de l'affluence mais à cause du retard du chantier il s'est retrouvé en sureffectif.

Le quai Southampton en 2014-Photo transmise par la ville du Havre
Le quai Southampton en 2014-Photo transmise par la ville du Havre

A quelques mètres de là, à l'intérieur de son bar le SPI, bien connu dans le quartier, la gérante regarde les engins de chantiers couler les dalles de béton de la future place qui va remplacer l'actuel parking mais pendant les travaux, les clients se font attendre :

J'ai participé à toutes les enquêtes publiques. Entre ce qui est maintenant et le plan de départ, c'était pas la même chose"

Le quai Southampton aujourd'hui- Image transmise par la ville du Havre
Le quai Southampton aujourd'hui- Image transmise par la ville du Havre

Le manque de communication est important"

Devant le bar Le Spi et face au Port Center, le parking est transformé en place avec arbres
Devant le bar Le Spi et face au Port Center, le parking est transformé en place avec arbres © Radio France - Amélie Bonté

Rencontrés dans le quartier, certains riverains non plus ne sont pas satisfaits de l'avancement du chantier... les ouvriers auraient du s'y reprendre à plusieurs reprises pour certaines tâches, erreur de l'architecte d'après eux... d'où cette question, le budget initial de 33 millions € serait-il bien respecté ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu