Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Où va bien pouvoir déménager le club de BMX de La Chapelle-Saint-Mesmin ?

dimanche 22 avril 2018 à 7:00 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Le club de BMX de La Chapelle-Saint-Mesmin est à l'étroit dans son emplacement actuel. Il devrait déménager à quelques centaines de mètres. Sauf que le choix du terrain contrarie plusieurs habitants.

Sur le futur emplacement du club de BMX, des grandes pancartes ont été installées
Sur le futur emplacement du club de BMX, des grandes pancartes ont été installées © Radio France - Cyrille Ardaud

La Chapelle-Saint-Mesmin, France

Le club de BMX  de La Chapelle-Saint-Mesmin près d'Orléans doit déménager. Il s'agit du plus grand club de France avec plus de 270 licenciés. Une association renommée qui a même eu une équipe en première division pendant un temps, avant de descendre en deuxième division.

Un circuit encastré dans une zone protégée

Le circuit est coincé entre la Loire et un bois, dans une zone entièrement protégée. Résultat : impossible de toucher ne serait-ce qu'à un gravier de la piste. Et c'est bien cela qui pose problème à Bernard Boutin, le président du club de BMX : "On ne peut pas développer notre circuit. Le BMX a progressé ces dernières années, les obstacles sont plus importants, les tracés sont différents. Et nous, on ne peut plus rien changer." 

Le circuit de BMX est actuellement en pleine zone protégée, juste à côté de la Loire - Radio France
Le circuit de BMX est actuellement en pleine zone protégée, juste à côté de la Loire © Radio France - Cyrille Ardaud

Pas d'autre choix que de changer d'emplacement, donc. Un autre terrain a été sélectionné par la municipalité, à quelque trois cents mètres de l'actuel. Il colle parfaitement au cahier des charges : superficie, orientation... Et il faudrait construire rapidement (d'ici un an et demi ou deux ans), car pour déménager, le club espère bénéficier de subventions à l'approche des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Nicolas Bonneau, le maire de la commune : "Il y a l'opportunité d'accueillir des équipes olympiques en base arrière. C'est à dire qu'on pourra accueillir une ou deux équipes qui s’entraîneront chez nous avant d'aller faire les compétitions à Saint-Quentin en Yvelines (la ville qui accueillera les épreuves de BMX aux JO de 2024, ndlr). Ce serait du gâchis vraiment de louper cette fenêtre. Si ça ne se fait pas là, ça ne se fera pas."

"Il faut que l'on puisse conserver ce panorama pour nos enfants"

Sauf que des habitants de La Chapelle-Saint-Mesmin sont attachés à ce terrain, actuellement des champs. Un collectif s'est monté pour préserver le paysage. Pierre Moreau en est le président : "Nous voulons nous aussi un terrain de bicross, mais pas dans ce lieu. Il faut que l'on puisse conserver ce panorama pour nos enfants. C'est une terre qui peut servir à faire du maraîchage."

"On veut discuter pour trouver un accord." Pierre Moreau, président du collectif d'habitants

Le Collectif de sauvegarde de la grande pièce fait deux propositions pour installer le circuit de BMX ailleurs : "Ce serait bien de construire ce terrain de bicross un peu plus à l'ouest, en face du centre de loisirs. L'autre idée c'est carrément à l'entrée de La Chapelle. Ce serait une belle entrée, bien marquée pour la commune."

Pour le moment, le potentiel futur emplacement du circuit de BMX est un champ de colza  - Radio France
Pour le moment, le potentiel futur emplacement du circuit de BMX est un champ de colza © Radio France - Cyrille Ardaud

Les Chapellois sont invités à donner leur avis lors d'une consultation publique qui se tiendra durant le mois de juin. Une pétition a par ailleurs été lancée par le Collectif de sauvegarde de la grande pièce. Leur réunion d'information se poursuit ce dimanche matin de 9h à 12h rue de Vaussoudun à la Chapelle.

Réécoutez le reportage de France Bleu Orléans