Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ouragan Irma. Les réservistes de Loire-Atlantique et de Vendée de retour de Saint-Martin

samedi 30 décembre 2017 à 10:26 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Loire Océan

Cinq réservistes de Loire-Atlantique et de Vendée ont atterri ce vendredi à Paris après trois mois passés à Saint-Martin. Les cinq hommes sont partis le 27 septembre dernier, quelques jours après le passage de l'ouragan Irma qui a balayé l'île des Antilles. Ils reviennent des images plein la tête.

Les cinq réservistes de Loire-Atlantique et de Vendée à leur retour des Antilles.
Les cinq réservistes de Loire-Atlantique et de Vendée à leur retour des Antilles. - Gendarmerie de Loire-Atlantique

Nantes, France

Ils ont le sourire, sont bien bronzés mais les visages sont fatigués. Yann, Damien, Atonio, Mickaël et Michaël, réservistes de la gendarmerie des Pays de la Loire, sont de retour chez eux après avoir passé trois mois à Saint-Martin, l'île des Antilles ravagée par l'ouragan Irma. Le cyclone avait fait au moins onze morts.

Une île complètement détruite à leur arrivée

Les cinq réservistes, âgés de 24 à 47 ans, sont partis le 27 septembre dernier aux Antilles. Yann garde en mémoire des images de désolation. "L'île était dévastée, on retrouvait des bateaux dans les maisons, c'était un paysage lunaire", décrit cet agent de la SNCF, visiblement très touché par la catastrophe.

Les réservistes ont découvert une île dévastée à leur arrivée à Saint-Martin. - Aucun(e)
Les réservistes ont découvert une île dévastée à leur arrivée à Saint-Martin. - Gendarmerie de Loire-Atlantique

Pendant plusieurs mois, les cinq réservistes de la gendarmerie ont participé à la sécurisation de l'île, pour éviter notamment les pillages. "C'était une expérience très enrichissante tant sur le plan professionnel qu'humain, glisse Mickaël, conducteur à la TAN, les transports en commun nantais. 

On aidait les familles, on les dépannait avec des bouteilles d'eau, des rations de combat. J'ai été invité à des anniversaires, des repas" - Mickaël, réserviste de 36 ans

Les réservistes retiennent avant tout l'accueil des habitants de Saint-Martin, leur sourire et leur gentillesse. "C'était un lien fort, on leur apportait ce qu'on pouvait, explique Michaël, pompier professionnel. On est contents de rentrer mais on serait bien restés plus longtemps pour aider la population."

Michaël a joué le Père Noël auprès des enfants de Saint-Martin. - Aucun(e)
Michaël a joué le Père Noël auprès des enfants de Saint-Martin. - Gendarmerie de Loire-Atlantique

Les adieux étaient difficiles, certains avaient les larmes aux yeux" - Yann, réserviste

Yann aussi se souviendra longtemps de cette mission à Saint-Martin. "Certains habitants sont devenus des amis, souligne le réserviste de 47 ans. Petit à petit, ils ont repris goût à la vie, les commerces et les institutions ont rouvert leurs portes." Mais les cinq réservistes rappellent quand même qu'il reste encore beaucoup à faire sur l'île. Certaines personnes vivent toujours dans la rue.

Les dégâts à Saint Martin et en Guadeloupe sont estimés à deux milliards d'euros. Deux autres réservistes des Pays de la Loire, un Mayennais et un habitant de Loire-Atlantique, sont toujours sur place. Ils rentreront dans un mois.