Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ours Goiat : de nouvelles prédations dans la vallée du Louron

-
Par , France Bleu Béarn

L'ours Goiat pourrait être responsable d'une septième prédation en une dizaine de jours dans la vallée du Louron, en Bigorre. Les deux éleveurs déjà touchés ont de nouveau subi des dégâts en cours d'expertise.

L'ours Goiat a été introduite en 2016 dans les Pyrénées catalanes.
L'ours Goiat a été introduite en 2016 dans les Pyrénées catalanes.

Bareilles, France

Au total l'ours Goiat est suspecté de sept prédations dans la vallée du Louron ces douze derniers jours. Huit brebis, un bélier, un porc noir de Bigorre et, la dernière en date, une jument.

Le propriétaire de l'animal, installé à Bareilles, subit sa deuxième attaque en une semaine. D'abord des brebis et maintenant cette jument. L'ours Goiat a été réintroduit dans les Pyrénées catalanes en juin 2016. 

Un "ours à problèmes"

Il est considéré comme étant un "ours à problèmes" pour beaucoup d'éleveurs, étant particulièrement prédateur. Les élus du Conselh Generau d'Aran, en Espagne, avait déjà demandé à ce que l'animal soit écarté suite à de nombreuses attaques sur des chevaux. 

François Sanchis est installé depuis plus de dix ans dans la vallée de Louron, c'est la première fois que ses animaux sont attaqués. - Radio France
François Sanchis est installé depuis plus de dix ans dans la vallée de Louron, c'est la première fois que ses animaux sont attaqués. © Radio France - Evan Lebastard

François Sanchis, éleveur à Ris, a été le premier à perdre une brebis et un porc noir de Bigorre. Depuis une autre de ses bêtes a été blessée. "L'ours n'est plus dans la montagne, il est dans les villages, explique l'éleveur. Ce n'est pas des attaques dans les estives, à 2.000 mètres, mais à l'entrée des villages. Je pense qu'à court terme il faudra faire quelque chose." 

Goiat dans la vallée voisine

L'éleveur, qui n'a plus de patou après un accident avec un touriste, a dû changer sa façon de travailler depuis que l'ours Goiat est dans la vallée. "Depuis je passe mes soirées à la bergerie. Je vais, je viens, je dors sur place. C'est très stressant, ça fatigue." 

La dernière position GPS de l'ours Goiat datant d'hier le montre dans la vallée voisine de la Barousse. Les éleveurs du Louron espère qu'il va continuer de s'éloigner.