Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ouverture d'un nouvel espace pour les femmes victimes de violences à Tours, un "modèle" à suivre selon Marlène Schiappa

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

La secrétaire d'Etat Marlène Schiappa a inauguré ce jeudi un nouvel espace dédié aux femmes victimes de violences. Situé dans le centre-ville de Tours, cet accueil se veut unique en France grâce à la globalité de sa prise en charge.

La secrétaire d'Etat, Marlène Schiappa, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations
La secrétaire d'Etat, Marlène Schiappa, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations © Radio France - Lauriane Havard

Tours, France

C'est une première à Tours et à l'échelle du pays. Un centre dédié aux femmes victimes de violences, physiques et/ou sexuelles, vient d'ouvrir dans le centre-ville. Il est situé rue de la Dolve, dans les locaux du Médipôle de SOS Médecins. Les victimes peuvent s'y rendre avec ou sans rendez-vous et ce tous les jours, 24h/24h. 

Un accompagnement complet

Point d'écoute, examen médical, suivi psychologique, rien ne sera laissé au hasard. "C'est en cela que c'est inédit, tous les acteurs travaillent enfin ensemble pour une meilleure prise en charge de ces femmes victimes de violences" a déclaré ce jeudi après-midi la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. Au quotidien, c'était attendu selon le docteur Paul Phu, responsable de SOS Médecins à Tours. "Selon les semaines, on pouvait recevoir jusqu'à 20 femmes victimes de violences"

En-dehors de l'aspect médical, les démarches pour déposer plainte au commissariat seront facilitées. "Les femmes qui souhaiteront déposer plainte auront réellement un passe-droit au commissariat, plus besoin de faire la queue pendant des heures" explique le président de SOS Médecins 37. En cas de besoin, les victimes pourront également être dirigées vers un hébergement d'urgence grâce au 115.

Pour contacter ce nouvel espace d'accueil et d'orientation, il existe un numéro : le 07 54 32 71 83.