Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PADDUC et PLU locaux seraient-ils compatibles ?

-
Par , France Bleu RCFM

Un plan local d'urbanisme compatible avec le Plan d'Aménagement et de Développement DUrable de la Corse (PADDUC), c'est possible. La commune de Casaglione dans la Cinarca, qui, avec son hameau de Tiuccia, s'étend de la moyenne montagne au littoral, l'a fait.

Plage du Golfe de Sagone, sur la commune de Casaglione
Plage du Golfe de Sagone, sur la commune de Casaglione © Maxppp - Christian Watier

Casaglione, Corse, France

Dans une première mouture la commune souhaitait ouvrir à l'urbanisation une part de son territoire beaucoup plus importante que nécessaire pour loger la population permanente à savoir moins de 400 habitants. Un déséquilibre déjà présent à Casaglione dont le taux de résidences principales ne représente que 23.5% du bâti. Un premier plan qui prévoyait une consommation très importante d'espaces agricoles : 11 hectares, finalement retombée à 6 hectares dans la version 2019. 

Autre point d'accrochage qui opposait la commune de Casaglione à la DDTM (direction des Territoire et de la Mer), à la CDC (Collectivité de Corse), à la mission régionale d'autorité environnementale et à l'association u Levante : l'urbanisation de la zone u Castellu dont l'aménagement aurait nécessité des travaux démesurés défigurant la ligne de crête. Là aussi le besoin ne justifiait pas les moyens et la mairie a revu sa copie ; des efforts conséquents ont été réalisés sur le fond mais aussi sur la forme du document avec une plus grande transparence sans compromettre la construction de ce Plan Local d'Urbanisme.

Ces changements, et la transparence de la dernière mouture du PLU de Casaglione ont donc poussé Etat et Associations de défense de l'environnement à retirer les recours engagés devant la justice administrative. 

Michelle Salotti, porte parole de l'association U Levante