Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PADDUC : vers une hausse des prix dans le rural ?

jeudi 10 janvier 2019 à 15:57 Par Hélène Battini et Olivier Castel, France Bleu RCFM

Le PADDUC et son obligation de quotas d'espaces stratégiques agricoles risque-t-il de provoquer une hausse des prix des terrains constructibles ? Les petites communes font face à un afflux de permis de construire et certificats d'urbanisme déposés par les propriétaires.

PADDUC : vers une flambée des prix dans le rural
PADDUC : vers une flambée des prix dans le rural - DR /

Corse, France

Les révisions des documents d'urbanisme sont toujours en cours dans bon nombre de communes. Les maires eux semblent pris entre volonté de développement et application des textes, et les notaires partagés sur la question.

Casse-tête 

Serra di Fium'orbu, 330 habitants, est une commune soumise aux lois littoral, montagne, et comme toute la Corse au PADDUC. 40 permis de construire y ont été accordés entre 2012 et 2017 selon la préfecture, la micro région est en expansion et le foncier à bâtir est recherché. Problème, le document d'orientation agricole, recense 957 hectares d'espaces agricoles sur la commune et le PADDUC en demande 30 de plus. Difficile en effet de mettre sa carte communale en compatibilité, selon Jean-Noël Profizi, conseiller municipal. Il craint que la diminution des terrains constructibles fasse augmenter leurs prix.

D'autres facteurs

Selon l'agence de l'urbanisme, à ce jour, seules trois communes sont en compatibilité avec le PADDUC en Haute-Corse et quatre en Corse-du-Sud, sachant que la date de mise en compatibilité avec le PADDUC est dépassée depuis le 25 novembre dernier. Depuis les maires doivent appliquer les documents d'urbanisme existants, mais avec en plus les contraintes des autres textes de lois. Un casse-tête pour les maires, qui font souvent appel à des urbanistes, mais eux aussi doivent savoir jongler comme Véronique Venturini. Le développement de l'intérieur serait-il freiné par les cartographies des espaces stratégiques agricoles? Pas seulement, selon elle.

La loi du marché 

Il y aurait donc des pressions foncières, dans le rural, où la vente de terrains se fait le plus souvent par le bouche à oreille, sans agent immobilier. Les notaires qui valident les ventes, sont très prudents pour vérifier les constructibilités. Certains nous confient en off qu'il y a bien selon eux un risque de déséquilibre des prix, entre propriétaires dont les terrains sont constructibles, qui prendraient de la valeur, et ceux qui sont zonés en espaces agricoles, dont le prix à l'inverse pourrait baisser. D'autres comme Maitre Patrick Fouquet, notaire à Saint Florent, ne voient que la simple loi du marché.

En 2014, le prix moyen des terrains à bâtir était 70 euros le m² en Corse, 90 euros en 2016, selon le ministère de l'écologie. Les responsables de la collectivité de Corse prévoient de rencontrer les élus pour discuter des zonages agricoles, commune par commune.