Société

Palmarès de l'écologie 2016 : Paris et l'Ile-de-France en queue de peloton

Par Martine Bréson, France Bleu Paris jeudi 3 novembre 2016 à 5:00

Palmarès de l'écologie
Palmarès de l'écologie © Maxppp - Philippe Turpin

Le 10e Palmarès de l'écologie est publié jeudi. Les départements ont été classés à partir de huit critères comme la transition énergétique, la gestion des déchets ou encore la consommation durable. En 2016, Paris et l'Ile-de-France font partis des derniers du classement.

L'Ile-de-France et Paris sont encore de très mauvais élèves en 2016 sur le sujet de l'écologie. Dans le 10e Palmarès de l'écologie France Bleu/La Vie, qui a été publié jeudi, notre région est très mal notée. L'Essonne est 59ème, Paris est 76ème, la Seine-Saint-Denis et la Seine-et -Marne sont 80ème, les Yvelines sont 83ème, le Val-d'Oise est 86ème, les Hauts-de-Seine sont 88ème et le Val-de-Marne est 95ème et dernier du classement.

Le haut du panier

Dans ce palmarès, c'est la Loire Atlantique qui caracole en tête. Ce département, qui peut compter sur l'engagement écologique de tous ses acteurs, est bon dans pratiquement tous les critères. La Gironde occupe la deuxième place de ce classement grâce à son engagement pour la consommation durable. Elle a lancé le "Drive fermier". Les consommateurs peuvent récupérer, dans quatre points de retrait à Bordeaux, leur commande faite sur internet auprès de 37 producteurs de la région. Cette idée a été reprise dans plusieurs autres départements. La troisième place revient à l'Hérault et au Morbihan.

Les huit critères du Palmarès de l'écologie

Pour faire ce palmarès, les enquêteurs se sont penchés sur la transition énergétique. Ils ont surtout regardé les énergies renouvelables utilisées par chaque département mais aussi les rejets de gaz à effet de serre. Ils ont regardé combien d'agriculteurs bio étaient installés dans le département et le total des surfaces cultivées en bio. Ils ont fait un point sur la protection de la biodiversité. Ils ont noté le pourcentage d'espaces protégés et étudié l'évolution de la faune. Pour la consommation durable, c'est la vente directe et le nombre de commerces engagés dans une démarche bio ou équitable qui ont été pris en compte. Ils ont analysé la gestion des déchets, regardé la qualité de l'eau et la qualité de l'air. Ils ont aussi tenu compte du nombre de l'Agenda 21. Ils ont répertorié le nombre de collectivités territoriales qui avaient adopté un Agenda 21 (plan d'action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d'Etat au cours du somment de la Terre à Rio en juin 1992).

Palmarès de l'écologie 2016. - Aucun(e)
Palmarès de l'écologie 2016. - Aurélien Culat et Clémence Vastine

Pour réaliser ce Palmarès, chaque département a reçu une note sur 20 pour chacun des huit critères retenus. La somme totale est divisée par huit ce qui donne une note sur 20. Le Val-de-Marne, dernier du classement, obtient 6,4 sur 20 alors que la Loire Atlantique, premier du Palmarès, obtient un 13,7 sur 20.

Ces notes montrent quand même que pour les huit critères retenus, même les départements qui occupent les trois premières marches du podium ont encore des efforts à faire.

Les bons points pour Paris et l'Ile-de-France

L'Ile-de-France ne s'en sort pas trop mal pour le critère "Agenda 21". Les départements franciliens ont des projets. L'Essonne fait partie des meilleurs et occupe la 7è place. Il faut noter qu'à part le Val-de-Marne, tous les autres départements se situent dans les 50 premiers.

Palmarès de l'écologie : critère Agenda 21 - Aucun(e)
Palmarès de l'écologie : critère Agenda 21 -

Les meilleurs de la région pour la protection de la biodiversité, ce sont les Yvelines et la Seine-et-Marne qui se classent 9è.

Pour la consommation durable, Paris est en tête dans la région avec une 10e place.

Pour la gestion des déchets, un petit coup de chapeau au Val-d'Oise qui est 19è.

Pour la qualité de l'eau, ce sont les Hauts-de-Seine qui prennent la tête de la région en occupant la 22e place.

Pour la qualité de l'air, c'est l'Essonne qui s'en sort le mieux. Ce département occupe la 45è place.

Pour la transition énergétique, l'Essonne et la Seine-et-Marne s'en sortent tout juste avec une 49e place.

Notre région a encore des efforts à faire pour l'agriculture biologique. La Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne occupent la 54è place loin devant les autres départements de l'Ile-de-France.

Palmarès de l'écologie  : critère Transition énergétique. - Aucun(e)
Palmarès de l'écologie : critère Transition énergétique. -