Société

Pamela Anderson caricaturée à Nîmes par les pro-corrida

Par Maxime Bacquié, France Bleu Gard Lozère et France Bleu dimanche 23 juillet 2017 à 10:42 Mis à jour le lundi 24 juillet 2017 à 15:13

Les pro-corrida répondent par l'humour à la photo de Pamela Anderson devant les arènes de Nimes
Les pro-corrida répondent par l'humour à la photo de Pamela Anderson devant les arènes de Nimes © Radio France - Maxime Bacquié

Les pro-corrida n'ont pas digéré la photo prise vendredi après-midi devant les arènes de Nîmes sur laquelle on voit Pamela Anderson allongée devant la statue de Nimeno, célèbre matador, avec une pancarte contre la corrida. Ils ont donc parodié à leur manière la star d'Alerte à Malibu.

La photo de Pamela Anderson, allongée devant la statue de Nimeno, avec cette pancarte "Jeux barbares" pour qualifier la corrida fait beaucoup parler à Nîmes depuis vendredi. Ce joli coup des militants anti-corrida, avec celle qui se mobilise depuis des années pour défendre la cause animale, ne pouvait pas rester sans réponse de ceux qui aiment et défendent la tauromachie.

"Il faut respecter les coutumes"

Ce dimanche matin, ils sont donc une poignée à venir sur le parvis des arènes, au même endroit où Pamela Anderson s'est laissée photographier. Au milieu du groupe, un attire plus l'attention. Il ne veut pas donner son prénom, par crainte des représailles des militants anti-corrida, mais il ne passe pas inaperçu avec son costume.

"Il faut respecter les gens et les coutumes"

Déguisé en "Poméla Andershion" comme il dit, il vient pour faire un "contre-buzz". "Comme on fait la contre-affiche pendant la féria je voulais faire la contre-manifestation par rapport à Pamela, qui est mon icône mais je ne comprend pas ce qu'elle a pu faire là, venir se vautrer devant la statue de Nimeno, je ne le digère pas, il faut respecter les gens et les coutumes," dit-il avec ironie mais conviction.

"L'humour dépasse les frontières de la bêtise"

"Chacun a le droit d'aimer ou de ne pas aimer la corrida mais on ne vient pas s'allonger devant une statue. On veut montrer qu'on a beaucoup d'humour, et qu'on reste des gens abordables et que l'humour dépasse toutes les frontières de la bêtise et de l’extrémisme comme il y a avec les anti-corrida".

La riposte de Claire Starozinski, présidente de l'Alliance Anti Corrida, n'a pas tardé. Elle dénonce à son tour la parodie visant Pamela Anderson... "accuser Pamela Anderson de se vautrer et traiter les anti-corrida d'extrémistes ne participe pas de l'humour mais du sexisme et de l'outrance."

La riposte de Claire Starozinski, présidente de l'Alliance Anti Corrida, après la parodie visant Pamela Anderson