Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Panazol a décidé d'éteindre son éclairage public une bonne partie de la nuit

vendredi 5 octobre 2018 à 5:32 Par Alain Ginestet, France Bleu Limousin

La commune de Panazol, 11.000 habitants, a décidé de réduire drastiquement son éclairage public durant la nuit. Objectif : limiter la pollution lumineuse et l'impact de l'éclairage public sur l'environnement. Tout en faisant quelques économies.

La réduction de l'éclairage public à Panazol va générer des économies et limiter la pollution lumineuse
La réduction de l'éclairage public à Panazol va générer des économies et limiter la pollution lumineuse © Radio France - Alain Ginestet

Panazol, France

Comme d'autres avant elle (en Haute-Vienne ou ailleurs), la commune de Panazol (environ 11.000 habitants) a décidé de réduire drastiquement son éclairage public durant la nuit. Le Maire de Panazol, Jean-Paul Duret, a pris le 10 septembre dernier un arrêté qui prévoit l'extinction de l'éclairage public sur toute la commune de 23 heures 30 à 5 heures 30 du matin. 

La mesure est entrée en vigueur dans la nuit du 1er au 2 octobre 2018. Et elle a plusieurs avantages aux yeux de Jean-Paul Duret. "Sur le plan économique, on peut estimer que l'économie générée, sur une année pleine, sera de 90 à 92.000 euros", explique le Maire de Panazol, ce qui représente quand même près de la moitié de la facture annuelle de l'éclairage public.

Réduire l'impact environnemental

Mais c'est surtout pour minimiser l'impact de l'éclairage public sur l'environnement et la biodiversité que cette mesure a été décidée. "On sait très bien que l'éclairage nocturne massif est destructeur pour la faune ou pour des espèces rares", précise Jean-Paul Duret, qui avoue aussi, dans un sourire, que "certains de (ses) concitoyens vont pouvoir dormir plus tranquillement puisqu'on avait de plus en plus de demandes d'enlever des lampadaires parce que cela empêchait les gens de dormir la nuit!". 

Quant à d'éventuels problèmes de sécurité, le Maire estime enfin qu'il "sans doute plus difficile pour des malfaiteurs de se déplacer avec des lampes torches que quand tout est allumé", rappelant que "la majorité des cas de cambriolages à Panazol se font de jour".

Concernant enfin l'éclairage des chaussées, un seul axe échappe à l'extinction de l'éclairage public : la Départementale 941, qui traverse la commune, pour des questions de sécurité routière.