Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Panneaux publicitaires illégaux : la guerre aux annonceurs est déclarée en Corse

jeudi 9 novembre 2017 à 17:04 Par Maxime Becmeur, France Bleu RCFM

Active depuis 2013 dans l'île, l'association Paysages de France vient d'obtenir gain de cause. Récemment, 9 panneaux publicitaires illégaux ont été enlevés par les services de la préfecture de Corse-du-Sud. Dans la région, on estime à un millier le nombre d'affichages non autorisés.

La préfecture de Corse-du-Sud a procédé ces derniers jours à l'enlèvement de 9 panneaux publicitaires illégaux.
La préfecture de Corse-du-Sud a procédé ces derniers jours à l'enlèvement de 9 panneaux publicitaires illégaux. © Radio France - France Bleu RCFM

Corse, France

Alors que la plus grande surface commerciale de Corse vient d'ouvrir ses portes cette semaine à Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud), certains se battent contre les affichages publicitaires illégaux. Principaux responsables montrés du doigt : les centres commerciaux et leurs enseignes.

Les grands panneaux publicitaires de 4 m par 3 m sont de plus en plus visibles le long des routes de Corse. Depuis 2013, l'association Paysages de France tente de faire l'inventaire dans l'île de ces panneaux parfois installés illégalement. Il y en aurait au moins un millier sur tout le territoire. Selon l'association, il s'agit surtout de lutter contre la pollution visuelle.

"Cette pollution visuelle, elle n'est pas suffisamment prise en compte par les pouvoirs publics, souligne Jean-Marie Lorenzi, le correspondant pour la Corse de l'association Paysages de France. Il y a eu souvent un laxisme des services de l'Etat. En Corse, comme ailleurs, lorsque personne n'intervient, la situation perdure. Les afficheurs, de leur côté, ont toujours l'argument économique."

"Il y a souvent un certain laxisme de la part des services de l'Etat", constate le correspondant pour la Corse de l'association Paysages de France.

En Haute-Corse, depuis 2013, environ 150 panneaux publicitaires illégaux ont été enlevés. Ces derniers jours, la préfecture de Corse-du-Sud a retiré 9 affichages commerciaux, après plusieurs plaintes déposées par des adhérents de l'association Paysages de France. "Le message délivré à travers cette action est intéressant, observe le représentant local. Nous avions fait uniquement 30 relevés d'infractions en quelques mois en Corse-du-Sud. Tout est allé relativement vite. Ce n'était le cas en Haute-Corse, où il a fallu attendre trois ans et une requête devant le tribunal administratif pour que les choses bougent."

"Le message délivré par la préfecture de Corse-du-Sud est intéressant", observe le représentant local de l'association Paysages de France.