Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pannes de téléphone : le député de la Mayenne Yannick Favennec écrit au PDG d'Orange

mercredi 24 octobre 2018 à 16:51 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Dans un communiqué le député UDI de la Mayenne Yannick Favennec se dit très en colère contre l'opérateur Orange. Les pannes de téléphones fixes se multiplient dans le département.

Orange (illustration)
Orange (illustration) © Maxppp - Vincent Isore

Laval, France

Montaudin, Ernée, Ambrières-les-Vallées, Soucé, Saint-Mars-sur-Colmont. La liste des communes mayennaises impactées par les pannes de téléphones fixes est longue pour le député UDI Yannick Favennec. Dans un communiqué publié ce mercredi, le parlementaire exprime sa colère contre l'opérateur Orange. 

"Au 1er trimestre, il fallait 48 h pour traiter 85 % des dérangements d’abonnés. Aujourd’hui, il faut 70 h, voire des semaines. Cela est très préoccupant et peut conduire à des situations critiques lorsque cela concerne, notamment, des écoles, des EHPAD ou des personnes âgées vivant seules" - Yannick Favennec

Le député mayennais demande donc dans le même temps à l'ARCEP, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes, "de prendre rapidement une décision sur un éventuel manquement à ces obligations de la société Orange".  

Le communiqué de Yannick Favennec

Coup de gueule de Yannick Favennec contre l'opérateur Orange - Radio France
Coup de gueule de Yannick Favennec contre l'opérateur Orange © Radio France - Martin Cotta