Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On a prévenu les voisins" : des messes à horaires inédits pour fêter Pâques

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

La crise sanitaire chamboule l'organisation des célébrations chrétiennes du week-end de Pâques. La messe de la veillée pascale se déroulera exceptionnellement très tôt dimanche 4 avril en raison du couvre-feu. A la Chapelle-sur-Erdre, elle est prévue à 6h15.

Le père Philippe devant l'église de la Chapelle-sur-Erdre.
Le père Philippe devant l'église de la Chapelle-sur-Erdre. © Radio France - Adrien Serrière

Célébration la plus importante de l'année pour les chrétiens, Pâques prend une forme inédite en 2021. La veillée pascale, fêtée habituellement le samedi soir, de nuit, n'aura pas lieu samedi 3 avril mais dimanche 4 avril aux aurores. Cette décision de la Conférence des évêques de France permet de respecter la règle du couvre-feu en vigueur sur l'ensemble de la France pour lutter contre l'épidémie de Covid-19

Des messes avant l'aube

Beaucoup de messes vont donc débuter avant 7 heures du matin dimanche 4 avril. En Loire-Atlantique, la messe la plus matinale aura lieu à 6h15 à La Chapelle-sur-Erdre. "Il faudra éclaircir les voix car on n'a pas trop l'habitude de célébrer à six heures du matin mais nous mettrons tout notre coeur pour chanter le christ ressuscité", promet le père Philippe qui devra se lever plus tôt encore que ses paroissiens pour célébrer un baptême et s'occuper du feu pascal, entre autres préparatifs. Il assure avoir également "prévenu les voisins pour dire attention les cloches vont sonner."

Des paroissiens plus ou moins motivés

Cet horaire inédit décourage déjà certains fidèles. "Ça me ferait partir à 5h30 de chez moi donc c'est un peu compliqué", s'excuse Michèle qui ne se rendra donc pas à l'office matinal de sa paroisse à Nantes. Mais pour d'autres, il est impensable d'invoquer la moindre excuse. "Certainement pas", clame Loïc pour qui Pâques est "un moment fondamental". 

"Au lieu de la veillée pascale, ce sera une aurore pascale mais on sera au rendez vous car c'est un moment hyper important pour les chrétiens, explique Solène, pas découragée elle non plus. On est déjà très heureux de pouvoir fêter Pâques cette année alors que l'année dernière, on était tous confinés", rappelle la jeune femme. 

Petit effort mais belle récompense

Pour encourager ses fidèles à venir célébrer la messe du dimanche matin, le père Philippe a prévu un argument de poids : le spectacle lumineux, presque liturgique, du lever de soleil. "Les églises sont orientées à l'Est", rappelle-t-il. Le lever du jour devrait donc progressivement illuminer les vitraux des églises dimanche matin. "Ce sera un petit effort de se lever tôt mais ce sera une belle récompense d'avoir le soleil qui se lève en sortant", conclut Solène. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess