Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Par manque de place, des enfants sont privés de cantine dans la Loire

lundi 5 novembre 2018 à 5:50 Par Victor Vasseur, France Bleu Saint-Étienne Loire

Des dizaines d'enfants sont privés de cantine au Couteau dans la Loire. Le restaurant scolaire affiche complet. Selon des parents, chaque jour, entre deux et huit demandes de parents restent sans réponse.

Au Coteau, il manque de la place pour que tout les enfants mangent à la cantine (photo d'illustration)
Au Coteau, il manque de la place pour que tout les enfants mangent à la cantine (photo d'illustration) © Maxppp - Marc Demeure

Le Coteau, France

C’est un vrai casse-tête pour les parents d’élèves dans la ville du Coteau dans la Loire. La cantine est remplie jusqu'à la fin de l'année scolaire scolaire. Pour les parents qui veulent inscrire leurs enfants de manière ponctuelle, deux ou trois jours dans la semaine, c'est très compliqué. Deux à hui enfants sont refusés, chaque jour. Les deux fils de Jérôme sont concernés : "Dans 15 jours, mes enfants seront dehors. Le système est magique : ce sont les premiers arrivés, les premiers servis."

Au Coteau, 160 repas sont servis chaque jour. Pour libérer de la place, il faut alors se désinscrire. Emilie est infirmière libérale et mère de trois enfants, elle ne s'y retrouve plus : "J’ai répondu à la mairie que je n’avais pas mon planning et que je pouvais pas inscrire mes enfants sur des dates où peut-être je peux les récupérer. Avec le train de vie que l’on a, on oublie de les désinscrire. On paye donc la cantine pour rien." Depuis le début de l'année, des enfants d’une école mangent dans une maison de retraite.

"Je suis dégoûté." Jérôme, père de famille au Coteau.

Pas encore de solution

Pour se faire entendre, Emilie compte appeler la mairie tous les jours à partir de ce lundi. Elle espère ainsi trouver de la place pour ses enfants. Céline est dans le même cas, c'est la cantine sinon rien : "Avec notre travail, on ne peut pas faire comme on peut, on est bien obligé d’aller travailler. On se dit que c’est rageant, on aimerait bien que la mairie nous entende.

Personnellement, si mon enfant doit se retrouver à la rue car il n’est pas inscrit ou il y un manque de place, je pense que cela ne me ferait pas du tout plaisir pour être poli. Emilie, une maman.

France Bleu a contacté la mairie du Coteau, qui n'a pas pu répondre à nos questions.