Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Paris 2024

Paris 2024 : Bordeaux pourrait participer aussi aux Jeux Olympiques

lundi 27 mars 2017 à 15:35 France Bleu Armorique, France Bleu Gironde et France Bleu

Bordeaux pourrait accueillir des matchs de football masculin et féminin si Paris obtient l'organisation des JO de 2024. Guy Drut et Thierry Rey, membres du comité Paris 2024, veulent le soutien de toute la France pour l'emporter le 13 septembre prochain devant le Comité International Olympique.

La candidature de Paris 2024
La candidature de Paris 2024 - Maxppp

Bordeaux, France

Thierry Rey l'avait annoncé dès ce samedi soir en direct sur France Bleu Gironde lors de la retransmission du match UBB-Toulouse : Bordeaux accueillera des épreuves du tournoi de football masculin et féminin au Matmut Atlantique si Paris est choisie par le Comité International Olympique pour l'organisation des JO de 2024.

Les anciens champions olympiques Thierry Rey et Guy Drut, membres du comité Paris 2024 étaient à Bordeaux pour présenter la candidature de la capitale française à Alain Juppé. Ils se rendent d'ailleurs en ce moment dans les grandes villes pour impliquer toute la France dans ce projet. L'escrimeuse Valérie Barlois, le basketteur Frédéric Adjiwanou ou encore le rugbyman Damien Traille se sont aussi déplacés à Bordeaux.

C'est le 13 septembre prochain que le CIO choisira la ville hôte pour les Jeux Olympiques de 2024; deux villes restent en concurrence Los Angeles et Paris. Pour sa candidature, Paris met en avant des sites de compétition spectaculaires comme les Invalides, le Grand Palais, le Champ de Mars au pied de la Tour Eiffel ou le Château de Versailles. Une candidature parisienne qui met en avant son financement maitrisé, car 95% des équipements sportifs existent déjà, et ses objectifs durables en lien avec la COP 21.