Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Paris : Anne Hidalgo va prendre un arrêté "permanent" pour garder piétonnes les voies sur berge de la rive droite

lundi 5 mars 2018 à 9:16 Par Jocelyne Jean, France Bleu Paris et France Bleu

Deux semaines après l'annulation de la piétonnisation des voies sur berge, la maire de Paris contre-attaque lundi dans le journal Libération de lundi. Anne Hidalgo y déclare qu'elle allait prendre un arrêté "permanent" pour maintenir cet axe piéton.

Anne Hidalgo, maire de Paris
Anne Hidalgo, maire de Paris © Maxppp - Ludovic Marin

Paris

Un arrêté municipal _"permanent"_pour maintenir coûte que coûte la piétonnisation des voies sur berge rive droite. La maire de Paris repasse à l'offensive sur ce dossier brûlant dans un entretien accordé au journal Libération ce lundi. 

"Dès cette semaine, avec le soutien de l'Etat qui accompagne cette démarche, je vais prendre un arrêté, mobilisant les pouvoirs de police du maire, pour maintenir la piétonnisation de cette voie."

Plus de 24 500 personnes ont signé une pétition pour réclamer le maintien de ces voies piétonnes et un appel à manifester le 10 mars a été lancé pour soutenir cette mesure.

La contre -proposition de Valérie Pécresse

Invitée ce lundi matin sur France Inter, la présidente de la région Ile-de-France a détaillé ses propositions. 

Je mets sur la table un scénario alternatif de piétonnisation, un scénario qui transformerait cette autoroute urbaine qui était les voies sur berge en une rue avec une seule voie à 30 (km/h) et pendant deux ou trois ans de transition vers des véhicules plus propres.