Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : ça chauffe dans les cantines du 18e

-
Par , France Bleu Paris

Chaque jour, 14.000 repas sont servis dans les cantines du 18e arrondissement. Les parents sont de plus exigeants sur la qualité des produits. La mairie propose déjà 60% de bio, 70% de circuit court et 80% de durable, mais les familles réclament plus de transparence sur la composition des plats

Les enfants goûtent les futurs plats servis dans leur cantine
Les enfants goûtent les futurs plats servis dans leur cantine © Radio France - Sylvie Charbonnier

Si l'intitulé "façon grand'mère" sur le papier, ne correspond pas forcément à aon en ligne, pour dénoncer la mauvaise qualité des repas, servis dans les cantines scolaires du 18e arrondissement. Un an après, alors qu'un nouveau cahier des charges a été imposé au prestataire, la Sogeres, les parents du collectif exigent davantage de transparence et réclament que le principe de précaution soit encore mieux respecté. Les 60% de bio, annoncés par la mairie, les 70% de circuit court et les 80% de durable, ne leur suffisent pas. Ils craignent que la Sogeres ne fasse des économies sur l'assiette de leurs enfants et se disent exaspérés par des réponses, qui, d'après eux, tardent à venir. 

Les menus alléchants de la cantine
Les menus alléchants de la cantine © Radio France - Sylvie Charbonnier

Les parents font "grève de cantine

Le 15 février dernier, certains parents ont décidé de retirer leurs enfants de la cantine, histoire de bien marquer leur colère et faire entendre leurs réclamations. Une action qui n'a pas vraiment plu au maire socialiste du 18e arrondissement, Eric Lejoindre, qui, via un communiqué a rappelé aux parents d'élèves que la municipalité "s'est engagée pleinement dans le cadre du plan alimentation durable décidé en Conseil de Paris... même au-delà des exigences légales actuelles". En exemple "une alternative végétarienne quotidienne, plus de produits bruts, des viandes et des poissons labellisés, davantage de produits en circuit court, de bio, et un nouveau contenant de réchauffe, totalement biodégradable et complètement végétal". Une barquette, qui ne rassure pas, pour autant les parents du collectif "Les enfants du 18 mangent ça". Ils dénoncent, en effet l'opercule en plastic, qui recouvre les barquettes et qui, d'après eux, à la réchauffe, produit des gouttelettes issues du plastic, donc potentiellement toxiques. 

Je préfère manger à la cantine, avec les copains et les copines
Je préfère manger à la cantine, avec les copains et les copines © Radio France - Sylvie Charbonnier

Une cuisine pour 14 000 repas, cela impose des contraintes

Si l'intitulé "façon grand'mère", sur le papier, ne correspond pas à la réalité dans le plat, c'est aussi que certaines contraintes sont, pour le moment, incontournables. Une seule cuisine, pour les 14 000 repas quotidiens, mais aussi les impératifs de la "liaison froide", cela fait que la nourriture n'est pas cuisinée sur place, mais acheminée dans le réfectoire. Cela explique que les plats, proposés le lundi et le mardi, ont été cuisinés le jeudi précédent, refroidis, puis réchauffés. Pour cette raison, ce sont, la plupart du temps des plats en sauces, qui se conservent mieux, qui sont proposés les deux premiers jours de la semaine et que les beefsteacks, impossibles à réchauffer, sous peine de se transformer en semelle, ne sont jamais servis. 

Une consultation citoyenne

Une grande consultation citoyenne a été lancée, en février, par la mairie du 18e, auprès des parents d'élèves, pour envisager avec eux, au travers de groupes de travail, ce qui peut encore être amélioré, dans la limite des contraintes imposées par cette cuisine unique. Pour cela, les parents peuvent s'inscrire sur le site de la mairie du 18e. Pour ceux qui souhaitent s'informer sur la prestation alimentaire, c'est possible en allant sur le site de la caisse des écoles

Choix de la station

À venir dansDanssecondess