Société

Paris commémore les rescapés de la gare d'Orsay

Par Farida Nouar, France Bleu Paris Région vendredi 10 avril 2015 à 5:00

Retour déportés musée d'Orsay
Retour déportés musée d'Orsay © Radio France/Farida Nouar

Ils sont revenus de l'enfer. Il y a 70 ans, 1.500.000 rescapés des camps et prisonniers de guerre retrouvaient la France après avoir vécu l'horreur. Entre Avril et juin 1945, des milliers de survivants arrivaient à la gare d'Orsay. Jeudi, la ville de Paris leur a rendu hommage.

Le musée d'Orsay n'a pas toujours été un lieu de culture et un site touristique. Avant d'abriter des expositions, c'était une gare. En 1945, à la fin de la guerre, c'est là que sont arrivés des milliers de survivants, rescapés de la folie nazie. Libérés, ils rentrent à Paris. La gare d'Orsay devient alors le plus important centre d'accueil de l'époque . Sur les quais, la Croix Rouge, des médecins, des infirmières sont là pour leur venir en aide. Ils les soignent, les font manger. Ils retrouvent un peu d'humanité.

Mais bientôt la gare d'Orsay devient trop petite pour les accueillir tous. Il faut trouver d'autres endroits. Le général de Gaulle donne alors l'ordre de réquisitionner l'hôtel Lutetia, ancien siège de la Gestapo situé boulevard Raspail. Là-bas aussi, ils trouveront du réconfort et pour certains leur famille. Mais pour ceux qui ont la chance de retrouver la Mère-Patrie, c'est aussi le choc du retour. Ils doivent se réadapter à un pays qui a changé et à des familles qu'ils n'ont pas revues depuis longtemps. Le traumatisme de la guerre lui ne s'effacera jamais.

Pour ne pas oublier ces survivants, une exposition photographique "Le retour des absents " est installée en contrebas du musée d'Orsay sur les berges de la Seine jusqu'au 25 avril 2015.

GRAND FORMAT - COMMEMORATION