Société

Paris : et si les voies sur berge rive droite ne rouvraient jamais ?

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 29 août 2016 à 6:00

Projet de piétonnisation des berges rive droite
Projet de piétonnisation des berges rive droite © Radio France

Pour beaucoup la rentrée s'effectue ce lundi mais attention, Paris-Plage se poursuit au cœur de Paris. Conséquence : les voies sur berge rive droite, des Tuileries à la voie Mazas, ne sont toujours pas rouvertes à la circulation. Et pas sûr qu'elles le soient un jour.

Attention si vous reprenez le chemin de la rentrée en voiture, ce lundi. A Paris, les voies sur berge rive droite, des Tuileries à Mazas (juste après le pont d'Austerlitz), restent fermées à la circulation. En effet, l'édition 2016 de Paris-Plage a été prolongée jusqu'au 3 septembre. Mais les voies pourraient en fait ne jamais rouvrir, même après les festivités.

"Non, elles ne seront pas rendues aux voitures"

Des Tuileries à la voie Mazas, un tronçon de 3,3 kilomètres que la mairie de Paris souhaite rendre piéton et ce, malgré l'avis défavorable rendu par la Commission d'enquête publique sur ce projet. Un avis qui n'est que consultatif, répète la mairie de Paris. Problème : le projet, visant à limiter la place de la voiture en ville et faire baisser la pollution, doit être validé lors du Conseil de Paris...programmé le 26 septembre. Alors comment ne pas rouvrir avant? En prolongeant Paris-Plage, la mairie a déjà gagné quelques semaines puisqu'en comptant le démontage, les berges ne peuvent rouvrir avant le 10 septembre. Ensuite? Une exposition consacrée à l'Environnement baptisée "Cap sur la Cop 22" est prévue jusqu'à la mi-octobre. "Quoiqu'il arrive aujourd'hui, les voies sur berge sont un élément de la ville durable rendu aux piétons, aux circulations douces pour lutter contre la pollution de l'air et donc non, elles ne seront pas rendues aux voitures" déclare Célia Blauel, adjointe à la maire de Paris en charge du Climat et du développement durable.

Les capitales internationales au soutien de Paris

Et comme pour appuyer le bien-fondé de la démarche de la ville de Paris, plusieurs maires des capitales européennes ont apporté leur soutien à la piétonnisation des berges via les réseaux sociaux.

Quant au maire de Londres, il a indiqué lors de sa venue à Paris, la semaine dernière, vouloir lui aussi rendre des rues de sa ville piétonnes.

Partager sur :