Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Paris : la préfecture de Région met à l'abri des migrants de la porte de la Chapelle

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Ce n'était pas une évacuation mais une maraude qui a été organisée ce mardi matin à Paris par la préfecture de Région porte de la Chapelle. Trois-cent-une personnes, toutes volontaires, ont été mises à l'abri. Selon une association, un cordon de police est sur place et empêche une réinstallation.

Plusieurs centaines de migrants dorment sous le pont de la Porte de la Chapelle depuis plusieurs mois à Paris.
Plusieurs centaines de migrants dorment sous le pont de la Porte de la Chapelle depuis plusieurs mois à Paris. © Radio France - Faustine Mauerhan

Paris, France

Les migrants qui s'étaient installés à Paris porte de la Chapelle ont reçu ce mardi matin la visite d'agents de la préfecture de Région. La préfecture avait organisé une maraude géante. Elle explique que ce n'était pas une évacuation comme certains témoins de l'opération l'avaient indiqué sur les réseaux sociaux. 

La préfecture précise que contrairement à une évacuation, pour une maraude, seuls les volontaires sont pris en charge. 

Une petite heure pour conduire à l'abri ceux qui le souhaitaient

Ce mardi matin entre 08h15 et 09h30, 301 migrants ont accepté de monter dans les cars qui les ont conduits vers des abris. La préfecture précise que les personnes ont été réparties dans tous les départements franciliens. Pour la plupart, ils ont été hébergés dans des gymnases.

Il reste des migrants, porte de la Chapelle car tout le monde n'a pas accepté de partir. La préfecture de Région précise qu'il y aura d'autres maraudes mais sans préciser où, ni quand.

La police interdit l'accès du site aux migrants et aux associations

De la fin de matinée au début d'après-midi, un important dispositif de police empêchait les migrants de se réinstaller et les pilleurs de venir voler couvertures, et nourriture dans les tentes laissées là. En milieu d'après-midi, des agents d'entretien de la ville de Paris sont venus nettoyer le camp, mettant ordures et parfois couvertures à la benne. Vers 16h, les forces de l'ordre étaient repartis et les migrants revenus, aidés par quelques bénévoles du collectif "Solidarité migrants Wilson".

Des agents de la ville de Paris ont nettoyé le camp après l'évacuation. - Radio France
Des agents de la ville de Paris ont nettoyé le camp après l'évacuation. © Radio France - Faustine Mauerhan