Société

Paris, la ville la plus chère pour les étudiants

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 16 août 2016 à 15:09 Mis à jour le mardi 16 août 2016 à 15:24

Etudier à Paris revient très cher.
Etudier à Paris revient très cher. © Maxppp - Bruno LEVESQUE

La rentrée 2016 coûtera +1,01% plus cher aux étudiants par rapport à 2015 estime une enquête de la Fage, la Fédération des associations générales étudiantes. Pour le syndicat étudiant UNEF la hausse serait plutôt de +1,23% et Paris reste la ville la plus chère.

La Fédération des associations générales étudiantes (Fage) a évalué la hausse du coût de la vie pour les étudiants à +1,01% pour cette rentrée 2016. Le syndicat étudiant UNEF estime plutôt cette hausse à +1,23%. La Fage remarque que l'écart se réduit entre la région parisienne et la province mais l'UNEF rappelle que Paris reste la ville la plus chère pour les étudiants.

Dans son rapport, la Fage explique que cette hausse provient principalement de l'augmentation des loyers, du prix des denrées alimentaires et de celui des fournitures scolaires. Pour l'UNEF ce sont les frais de la vie courante "mensuels et récurrents" qui alourdissent surtout la facture. Pour subvenir à ses besoins un étudiant sur quatre est obligé de travailler tout en suivant ses études.

En Ile-de-France un étudiant devra en moyenne débourser 2.564 euros pour la rentrée 2016. En région, un étudiant dépensera 282 euros de moins. Si Paris reste la ville la plus chère, la Fage constate que l'écart global diminue grâce à l'encadrement des loyers expérimenté à Paris mais aussi à la diminution des écarts de prix à la consommation entre l'Ile-de-France et les autres régions.

Le top 5 des villes les plus chères pour les étudiants derrière la capitale

Selon l'étude de l'UNEF, c'est la ville de Créteil (1.035 euros) qui arrive en tête juste derrière Paris.  Ensuite viennent Nice (906 euros), Lyon (856 euros) et Bordeaux (831 euros). La ville la plus abordable pour les étudiants est Limoges (655 euros), suivie de Poitiers (658 euros), Brest (661 euros), Saint-Étienne (684 euros) et Pau (692 euros).

Le loyer alourdit la facture

Ce sont surtout les variations des prix des loyers qui expliquent ces différences. Le loyer représente 55% du budget moyen annuel d'un étudiant. Le budget transport peut aussi peser lourd dans la balance selon les ville de résidence. Il faut compter 100 euros par an à Toulouse contre 310 euros à Lyon et 341 euros à Paris.

Les mesures du gouvernement pour cette rentrée 2016

Pour préserver le pouvoir d'achat des étudiants boursiers, le montant des bourses a été indexé sur l'inflation depuis 2012 : +0,1% à la rentrée 2016 et à la rentrée 2015.

Pour préserver le pouvoir d’achat de l’ensemble des étudiants, les ministres ont également décidé, cette année encore, de geler le montant des droits d’inscription des étudiants non-boursiers. Ils se monteront à 184 € pour la licence, 256 € pour le master, 391 € pour le doctorat et 610 € pour les diplômes d'ingénieur.

Pour la première fois en cette rentrée 2016, le Gouvernement a aussi décidé de maintenir le prix du ticket de restauration universitaire à 3,25 €  et de geler le montant de la cotisation d’assurance maladie des étudiants pour l’année universitaire 2016/2017 qui restera à 215€.

Partager sur :