Société

Paris lance une nouvelle opération anti-cadenas

Par Fanny Lechevestrier et Olivia Cohen, France Bleu Paris Région et France Bleu mercredi 3 août 2016 à 15:43

Des panneaux sur les rembardes et au sol ont été installés au Pont Neuf ce mercredi
Des panneaux sur les rembardes et au sol ont été installés au Pont Neuf ce mercredi © Radio France - Olivia Cohen

La mairie de Paris tente ce mercredi une nouvelle opération communication anti-cadenas. Des panneaux de signalisation en anglais et en français invitent désormais tous les amoureux à ne plus suspendre de cadenas aux ponts parisiens. Une pratique dangereuse pour la sécurité des édifices.

Le divorce est bel et bien prononcé ou quand l'amour devient trop envahissant : la Mairie de Paris ne veut plus des cadenas de l'amour qui fleurissent sur tous les ponts de la ville. Elle lance pour cela ce mercredi une nouvelle campagne de communication en installant sur les ponts des panneaux de signalisation en anglais et en français demandant de mettre fin à la pratique.

Opération anti-cadenas de l'amour... Reportage : Olivia Cohen

Une mode, en vogue depuis 2008, devenue trop dangereuse pour la sécurité des édifices avec le poids de l'amour à supporter. La mairie de Paris met donc les bouchées doubles pour limiter les dégâts mais pas au point de verbaliser les romantiques invétérés, comme l'explique Ambroise Dufayet, ingénieur à la ville de Paris responsable des ponts : "On est plus dans une démarche de sensibilisation, de prévention, pas de sanction. Avec ces panneaux, on veut faire prendre conscience aux touriste et aux Parisiens que les ponts de Paris sont un patrimoine classé, absolument pas conçus pour supporter des centaines de kilos de cadenas."

Nos ponts ne résisteront pas à votre amour

Parmi les messages déployés, "nos ponts ne résisteront pas à votre amour" ou encore "déclarez votre amour autrement". Claudie, 9 ans, originaire du Québec, s'interroge avec son petit frère Alexis. Tous les deux trouvent le message des panneaux trop tarabiscotés : "Pourquoi n'y a-t-il pas tout simplement écrit 'interdit aux cadenas' ?" Gaspard, lui, ne comprend pas la présence de tous ces cadenas, sa belle-mère Isolde lui explique le concept : "Quand tu auras une amoureuse, tu viendras toit aussi mettre un cadenas d'amoureux... Enfin si ça existe encore !"

Un temps tous accrochés au pont des Arts, depuis protégé par du plexiglas, les cadenas fleurissent désormais sur le Pont Neuf ou encore sur la passerelle Simone-de-Beauvoir et le pont Alexandre III, à Paris.

A terme, tous les cadenas du Pont Neuf vont être retirés. Du côté des commerçants, ça râle. Alice est bouquiniste et, entre les affiches du Moulin-Rouge et les Tour Eiffel miniatures, elle vend des cadenas 4 euros, car les touristes en réclament malgré les interdictions : "A Paris, on est très en retard sur ce sujet. Les touristes sont friands de cadenas et on doit constamment leur expliquer pourquoi il n'y a plus de grille au Pont des Arts. Mais il faut se rendre à l'évidence : aujourd'hui, c'est rentré dans les moeurs donc il faut trouver des solutions !"

Alice, bouquiniste et vendeuse de candenas près du Pont Neuf pense que Paris est à la traîne : des arbres à cadenas serait une bonne solution

La mairie réfléchit à des plans B, des arbres à cadenas comme à Moscou, ou des cadenas virtuels, comme à New York et Venise...

Partager sur :