Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : le blues des jeunes coincés à Paris en raison du coronavirus

-
Par , , France Bleu Paris

Comment occuper les jeunes qui ne partent en vacances cet été ? La question se pose de plus en plus avec cette crise sanitaire. Alors à la Goutte d'Or dans le 18e arrondissement de Paris, les associations s'activent pour que les jeunes puissent malgré tout passer un bel été.

Square Leon dans le XVIIIe arrondissement de Paris
Square Leon dans le XVIIIe arrondissement de Paris © Radio France - Bradley de Souza

Sur le terrain de basket du square Léon dans le 18e arrondissement de Paris, Serguei est résigné : "Je viens de Moldavie et noramelement, tous les étés, je retournai là-bas voir ma famille et mes amis. Mais cette année, je ne pourrai pas y aller à cause du coronavirus". Des vacances annulées à cause du coronavirus, le jeune homme de 17 ans tente malgré tout de rester positif : "Il y a encore le confinement là-bas. Et en plus, on a peur de ne pas pouvoir rentrer en France ensuite, avec la fermeture des frontières".

"Je déprime un peu, parce que j'ai mes amis et ma famille là-bas en Moldavie. J'espère pouvoir y aller l'année prochaine" - Serguei, jeune homme de 17 ans originaire de Moldavie

Mais avant de pouvoir repartir l'année prochaine, Serguei va devoir s'occuper cet été : "Je vais rester chez moi, aller à la piscine avec des amis, et puis j'essaie de m'améliorer au basketball", explique le jeune homme en attrapant le ballon que lui lance un ami.

Wardine Ibouroi, lui, dirige une association destinée à la jeunesse, "Home sweet Momes", et cet été, il a même fermé des rues comme la rue Richomme par exemple pour mettre en place des activités : "Il y a de plus en plus de jeunes qui restent l'été, notamment dans ce square Léon ici. Donc on essaie de mettre en place des activités, des espaces de jeux libres". C'est l'objectif que Wardine s'est fixé pour cet été : faire en sorte que ces jeunes se sentent en vacances, en-dehors du quartier, tout en restant à Paris...

Le reportage de la rédaction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess