Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : le squat d'artistes, rue de Rivoli, lance un appel aux dons

-
Par , France Bleu Paris

Après dix mois de fermeture, le squat du 59, rue de Rivoli à Paris, accueille à nouveau du public. Mais pas assez pour faire face à ses frais de fonctionnement. Une campagne de dons est organisée sur les réseaux sociaux.

Le 59 Rivoli a lancé un appel aux dons pour soutenir ce lieu artistique unique, au cœur de Paris.
Le 59 Rivoli a lancé un appel aux dons pour soutenir ce lieu artistique unique, au cœur de Paris. © Radio France - Marion Pépin

Sur la belle façade du 59, rue de Rivoli (1er arrondissement de Paris), on peut voir des pancartes "Sauvons le 59". A cause de la crise sanitaire, ce squat d'artistes est resté fermé pendant dix mois. Or, cet endroit fonctionne uniquement grâce à la participation des visiteurs qui laissent une pièce à la sortie.  Un appel aux dons a été lancé pour sauver ce lieu unique.

Une trentaine d'artistes, dix nationalités

Le lieu rassemble une trentaine d'artistes, de nationalités différentes. Leurs ateliers (peinture, sculpture, collage …) sont répartis sur six étages. Dans les escaliers, des fresques murales ont été repeintes entièrement pendant la fermeture.   

A cause de cette fermeture, le lieu n'a pas accueilli de visiteurs. "Non seulement le public nous manquait, mais en plus nous n'avions plus les pourboires laissés en fin de visite par les visiteurs. Cela représente 20% de notre budget. Nous avons besoin d'environ 80 000 euros pour faire marcher un lieu comme celui-ci", explique Pierrick, chargé de l'organisation de la campagne de dons.

Le squat 59 Rivoli doit combler un trou financier de 30 000 euros.
Le squat 59 Rivoli doit combler un trou financier de 30 000 euros. © Radio France - Marion Pépin

Un lieu addictif

Soutenir ce lieu est essentiel pour les artistes qui y travaillent. "Je suis addict au 59, il y a une superbe ambiance, on y bosse bien. L'art est essentiel, il faut absolument sauver le squat", défend Sandra, artiste plasticienne et résidente au 59, rue de Rivoli. 

Fabien, visiteur niçois, partage le même avis. "A chaque fois que je suis de passage à Paris, je suis obligé de venir ici. J'adore cet endroit, je m'y balade ou je me pose tranquillement avec un livre, au milieu d'un atelier. Et en plus, c'est gratuit !", sourit le jeune homme.

Un appel aux dons jusqu'au 20 juin 

Les visiteurs peuvent donc revenir depuis le 19 mai pour découvrir ou redécouvrir les lieux. "Mais pour l'instant, ce sont essentiellement des jeunes qui viennent. Ils n'ont pas forcément beaucoup d'argent. D'habitude, on a beaucoup de touristes qui déposent un billet dans notre chapeau à la sortie, comme s'ils étaient allés au musée. Là, le chapeau est quasiment vide", signale Pierrick. 

Alors, le squat a lancé un appel aux dons sur son site,  ses réseaux sociaux ou sur helloasso.com. L'objectif est d'inciter les amateurs d'art (ou pas) à donner un petit quelque chose pour soutenir ce lieu extraordinaire au cœur de Paris.  

Pour le moment, le 59 a récolté plus de 10 000 euros. Pierrick espère passer la barre des 30 000 euros d'ici le 20 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess