Société

Paris : les éleveurs manchois font salon

Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin mardi 24 février 2015 à 17:43

La race normande, ambassadrice de la Normandie au salon de l'agriculture
La race normande, ambassadrice de la Normandie au salon de l'agriculture © Radio France - / Benoît Martin

Le Salon de l'Agriculture 2015 a ouvert ses portes samedi dernier au parc des expositions de Paris. De nombreux éleveurs manchois y présentent leurs animaux jusqu'à dimanche prochain dans les différents concours qui se succèdent. Mais le salon, c'est bien plus qu'une simple compétition pour les professionnels manchois.

Dans le hall 1 du parc des expositions de Paris, au Salon de l'Agricultureles vaches sont les reines. En quelques mètres, les visiteurs passent devant les représentantes de tous les cheptels de France. Il y a les robustes charolaises, les rousses limousines, les classiques prim'holstein et bien sûr, au détour d'une allée, le box des normandes . "Elles sont belles avec leur robe tachetée; et puis elles paraissent douces" . Visiteurs parisiens ou de province, tous tombent d'accord lorsqu'il s'agit de définir cette vache : elle est attachante. Et ce n'est pas Benoît Duquesne, éleveur à Equeurdreville qui dira le contraire.

A 24 ans, le jeune homme installé avec ses parents est venu seul défendre les couleurs de l'élevage familial dans le concours de la race normande. Petite déception à l'arrivée, avec seulement, une 4e place, mais ça ne l'empêche pas de profiter du salon. "Ici à Paris, on est un peu en vacances, coupé des problèmes du quotidien. Et puis si on a la chance de ramener une médaille, c'est un plus pour l'élevage et une récompense pour le travail accompli" . Comme Benoît, ils sont nombreux à venir au salon avec des espoirs de récompenses. Mais ce n'est pas la seule raison de leur séjour parisien.

Le Salon : vitrine pour espèces menacées de disparition

Le Salon de l'Agriculture, c'est aussi l'occasion de réaliser des affaires. Gérard Levavasseur s'occupe des chevaux cob normands dépêchés par le Gaec Drouet installé aux Moitiers-d'Alonne près de Barneville-Carteret. "Ici, il n'y a pas que des visiteurs urbains. Beaucoup de professionnels font le tour du parc, ils ont l'œil et présenter des animaux racés, c'est la meilleure publicité pour un éleveur" .

Un peu plus loin, les enfants s'émerveillent devant les moutons venus de la Manche. Trois races sont représentées en concours. Le roussin de la Hague, le Cotentin et l'Avranchinais. "Ce sont trois espèces en voit de disparition" , souligne Angélique Grelot, en charge du bien être des animaux sur le salon. "Pour nous, présenter ces bêtes au grand public, c'est l'occasion d'attirer l'attention du plus grand nombre sur l'importance qu'il y a à sauver ces espèces. On peut aussi rencontrer des professionnels qui peuvent être tentés par l'envie développer ces espèces". Depuis quelques années, on rencontre de plus en plus souvent le roussin de la Hague dans l'Orne ou le Calvados mais aussi dans le Limousin.

Le Salon de l'Agriculture s'achève dimanche. Durant dix jours, les éleveurs manchois se seront offerts une parenthèse dans leur quotidien. Loins de leurs exploitations, ils auront contribué à donner une bonne image de leur métier et de l'élevage manchois, sans oublier de faire, un peu, la fête.

Fait du jour : La manche au salon de l'agriculture

La Normande, une race à la conquête du monde

À LIRE AUSSI ►► PHOTOS : Les animaux stars du Salon de l'Agriculture